NewslettersContact

La Croisette

Phase 3

Travaux en cours

Première étape de la phase 3 : Les travaux de réseaux souterrains

de janvier 2022 à décembre 2023

Les travaux programmés

Réfection des divers réseaux (canalisations eaux pluviales, eaux usées, fibre optique, etc.) et création d'un réseau de thalassothermie, sous la voie publique tout au long de la Croisette, par l'intermédiaire de zones de chantier mobiles (tranchées traditionnelles).

Mise en place, en profondeur, d'un nouveau collecteur d'eaux usées gros débit (160 cm de diamètre), par la technique du microtunnelage, sur une longueur de 2,2 km, depuis l’esplanade du square de la Roseraie jusqu’à l’esplanade Maréchal Leclerc (près du quai laubeuf), permettant le raccord à la canalisation allant jusqu'à la station d'épuration d'Aquaviva, près de l'aéroport Cannes Mandelieu.

La Mairie de Cannes et l’Agglomération Cannes Lérins ont opté pour une démarche de construction durable et d’optimisation de service par une restructuration complète des réseaux souterrains.

Cliquer sur l'image pour agrandir

Faciliter au mieux la vie des Cannois et des visiteurs

  • Maintien permanent de la circulation sur toute la Croisette et sur l’ensemble des rues perpendiculaires
    (déviation de la circulation chaussée Nord ou Sud, de rue à rue)
  • Pas de travaux de réseaux en surface durant les périodes suivantes :
    Festival de Cannes, période estivale et fêtes de fin d’année
    (à l’exception des travaux en microtunnage qui se feront en continu de septembre 2022 à décembre 2023, mais sans gêne sur la circulation)
  • Optimisation des zones de travaux pour réduire la gêne sur la circulation
    (livraisons, accessibilité…)
  • Maintien des accès piétons, trottoir Nord, aux hôtels/restaurants/commerces et, trottoir Sud, à la promenade et aux restaurants
    (sauf très ponctuellement pour des travaux de reprise de branchement)
  • Suppression de la piste cyclable chaussée Sud durant les travaux

Les chantiers mobiles de surface
(tranchées traditionnelles sur voirie)

 

  • Travaux chaussée Sud : de février 2022 à juillet 2022, zones de chantier mobiles
  • Travaux chaussée Nord : de septembre 2022 à décembre 2023, zones de chantier mobiles
  • Installation de 2 bases vie pour les ouvriers :
 de février 2022 à décembre 2023

 

Planning travaux chaussée Sud

Cliquer sur l'image pour agrandir

Planning travaux chaussée Nord

Cliquer sur l'image pour agrandir

Les travaux de microtunnelage
(travaux spéciaux et souterrains)

Le microtunnelage est une technique de pose de canalisations de gros diamètre (160 cm de diamètre) conçue pour réaliser des travaux sans tranchées. Elle évite de creuser à ciel ouvert, permettant ainsi de conserver les chaussées intactes et de réduire les nuisances d’un chantier important en pleine agglomération comme l’arrêt complet de la circulation automobile par exemple.


Cliquez sur l'image pour agrandir

La technique de microtunnelage est adaptée au contexte de réseau à grande profondeur (entre 5 et 8 mètres). Entièrement commandé et dirigé de l’extérieur depuis un poste de pilotage en surface, le microtunnelier assure, comme les tunneliers classiques, l’excavation du sol, le soutènement des parois du tunnel, l’évacuation des déblais et la pose de canalisations.

 

  • Travaux de microtunnelage : de septembre 2022 à décembre 2023

 

Quel est le principe du microtunnelage ?

La thalassothermie : un projet innovant et bon pour la planète

Ce procédé innovant va permettre de remplacer, dans le cadre des actions de la Municipalité et de l’Intercommunalité en faveur du développement durable, de l'énergie pétrole par de l'énergie thermique en récupérant l’énergie calorifique de la mer.

La thalassothermie, aussi appelée énergie thermique des mers, est une technique qui permet de récupérer l'énergie calorifique de la mer pour chauffer et climatiser certains bâtiments dont les hôtels. Cela est rendu possible par le fait que les vagues et les courants en tout genre produisent une énergie constante accumulée en profondeur dans les mers et les océans.
 
Son fonctionnement repose sur le prélèvement d'eau de mer à faible profondeur (entre 5 et 10 mètres) et avec une température modérée de 12 à 25°C selon la saison.
La récupération des calories de l'eau de mer se réalise grâce à une boucle d'eau douce secondaire. L'eau de mer retourne ensuite dans son milieu. Les calories prélevées sont ensuite injectées, grâce à la boucle d'eau douce, dans les pompes à chaleur qui alimentent une zone concernée. Le transfert de calories permet soit de chauffer soit de refroidir les bâtiments de la zone en question.
 
La thalassothermie n'émet aucune pollution et ne perturbe pas l'écosystème marin.

 

Les grandes étapes de la phase 3

Janvier 2022 : reprise des réseaux souterrains humides (eau potable, eaux usées et pluviales) et création d’un réseau de thalassothermie

Avril 2022 : lauréat du grand concours international d’architecture

Janvier 2024 : aménagements de surface

Fin 2025 : livraison

 

Tous les plannings sont donnés à titre indicatif