NewslettersContact
28 avril 2021|Social / Santé

La Mairie de Cannes ouvre la vaccination aux Cannois de 40 ans et plus sans comorbidité

Dans la continuité des actions engagées par David Lisnard pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 et dans le respect de la hiérarchie des publics définie par le ministère des Solidarités et de la Santé, cette mesure complète la vaccination des publics prioritaires menée depuis le 9 janvier, avec rigueur et méthode.

La Mairie de Cannes ouvre la programmation des rendez-vous de vaccination
aux Cannois âgés de 40 ans et plus sans comorbidité.

Ces prises de rendez-vous sont également étendues aux professionnels du privé de plus de 40 ans,
exerçant leur activité à Cannes :
conducteurs de véhicules
(bus, ferry, navette fluviale, conducteurs et livreurs sur courte distance, routiers) ; chauffeurs de taxi et VTC ; contrôleurs des transports publics ; agents d’entretien (de nettoyage, ramassage des déchets, ou centre de tri des déchets) ; agents de gardiennage et sécurité ; personnels travaillant dans des commerces alimentaires (caissières, employés de libre-service, vendeurs de produits alimentaires) et non alimentaires ; professionnels des pompes funèbres ; ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire (abattoirs ou entreprises de transformation de viande).
Sur présentation d’une attestation d’employeur.

 

Mercredi 24 mars, la Municipalité lançait par anticipation la programmation des rendez-vous de vaccination aux Cannois de 50 ans et plus, sans critère de comorbidité. Cette mesure était décidée selon les dotations en vaccins allouées par l’Agence Régionale de Santé au territoire cannois pour le mois d’avril et sur la base de critères objectifs100 % des publics cibles et/ou prioritaires volontaires vaccinés ou qui se sont vus proposer un rendez-vous, 97 % des résidents des EHPAD publics cannois vaccinés depuis le 10 févrierafin de poursuivre la dynamique de vaccination.

En outre, samedi 3 avril, la Mairie de Cannes ouvrait également la vaccination à l’ensemble des forces de l’ordre et enseignants cannois (1 300 vaccinations à ce jour) pour garantir la continuité des services publics et protéger ces corps de métier en première ligne face au virus.

Ainsi, dans le cadre de la nouvelle dotation de vaccins (Pfizer et Moderna) attribuée à Cannes jusqu’au 6 juin, qui dépassera les besoins du public prioritaire déjà pris en compte, et en raison de la décision ministérielle de reporter de 28 à 42 jours l’administration de la 2e injection, la Mairie de Cannes ouvre la programmation des rendez-vous pour les Cannois et professionnels du privé[1] exerçant à Cannes[2], âgés de 40 ans et plus sans comorbidité. Dès aujourd’hui, ils peuvent s’inscrire via le dispositif municipal simple et rapide de prise de rendez-vous.

Une prise de rendez-vous en trois étapes :
  1. Remplir le formulaire de préinscription en ligne

  2. Noter le numéro de dossier attribué à la fin de l’enregistrement

  3. Appeler ensuite le standard de la Mairie de Cannes du lundi au samedi de 7h30 à 18h30 au 04 97 06 40 00 muni du numéro de dossier pour fixer immédiatement la date du rendez-vous.

Se préinscrire en ligne

 

La Mairie de Cannes met tout en œuvre pour accélérer la dynamique de vaccination dans un intérêt évident de santé publique, tout en garantissant la priorité d’accueil des publics prioritaires qui se décident tardivement et en sanctuarisant les secondes injections pour les Cannois ayant d’ores et déjà bénéficié de leur premier rendez-vous.

Entre le samedi 9 janvier et le mardi 27 avril, 35 269 injections ont été réalisées (23 269 premières injections et 12 000 deuxièmes injections).

 

[1] Conducteurs de véhicules (bus, ferry, navette fluviale, conducteurs et livreurs sur courte distance, routiers) ; chauffeurs de taxi et VTC ; contrôleurs des transports publics ; agents d’entretien (de nettoyage, ramassage des déchets, ou centre de tri des déchets) ; agents de gardiennage et sécurité ; personnels travaillant dans des commerces alimentaires (caissières, employés de libre-service, vendeurs de produits alimentaires) et non alimentaires ; professionnels des pompes funèbres ; ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire (abattoirs ou entreprises de transformation de viande).

[2] Sur présentation d’une attestation d’employeur.