NewslettersContact
03MAI
Image du spectacle
SpectacleDanseTout public

Ballet National de Chine

Le pavillon aux pivoines

Réserver
Quand ?
Horaire(s) :

20h

Durée :

2h avec entracte

Où ?

Palais des festivals et des congrès - Grand auditorium Louis Lumière
1 boulevard de la Croisette
06400 Cannes

Voir la fiche détaillée du lieu
Tarifs

Carré d’Or : 55€
Cat. 1 :
Plein : 48€ / Réduit : 45€ / Abonné : 42€ / -26 ans : 37€ / Enfant -12 ans : 37€
Cat. 2 :
Plein : 42€ / Réduit : 39€ / Abonné : 36€ / -26 ans : 30€ / Enfant -12 ans : 30€

Réservation - Billetterie
Billetterie du Palais des Festivals et des Congrès
Réserver en ligne
Réserver par email
Réserver par téléphone
04 92 98 62 77
Renseignements
Direction de l'Evènementiel - Palais des Festivals et des Congrès
http://www.palaisdesfestivals.com

Le Pavillon aux Pivoines a été écrit en 1598 par Tang Xianju, au cours de l’ère Ming. Il s’agit de l’histoire d’amour de Du Liniang, amoureuse d’un homme rencontré dans un rêve et qui décède lorsqu’elle s’aperçoit qu’elle ne peut revivre l’enchantement de ce rêve.
C’est une œuvre « happy end », mais qui avant cette fin heureuse, emporte le public dans le monde des ombres, un voyage aux enfers, une aventure pleine de rebondissements, pleine également de grands moments romantiques.
Le Ballet National de Chine a transposé ce grand opéra Kun en ballet, exposant les sentiments de Du Liniang, dans l’univers du ballet occidental.

 

Le Ballet National de Chine
Fondé en 1959, il reste aujourd'hui encore la seule compagnie de danse d’état de la République Populaire de Chine. La mission première de la compagnie étant la préservation du répertoire chinois et occidental classique. De célèbres chorégraphes tels Pyotr Gusev, Anton Dolin, Rudolf Noureev, Lycette Darsonval ont remonté les grandes œuvres du répertoire que sont Le Lac des cygnes, Le Corsaire, Don Quichotte, Sylvia…
La compagnie attache également une grande importance aux ballets contemporains et inscrit à son répertoire les œuvres de Balanchine (Sérénade) Kenneth MacMillan (Concerto) ou Ben Stevenson (Trois Préludes). Récemment, la compagnie a créé de nouvelles productions Casse-Noisette, Epouses et Concubines (en collaboration avec le cinéaste Zhang Yimou) et Butterfly Lovers. Interprètes d'exception, les danseurs de la compagnie sont pour la plupart issus de la Beijing Dance Academy, après un cursus d’étude de huit années et primés aux concours de Varna et Moscou.
En mars 2009 Feng Ying est nommée directrice de ballet et directrice artistique du Ballet National de Chine succédant à Zhao Ruheng.

Feng Ying
Feng Ying diplômée de l'Académie de Danse de Beijing en 1979, intègre le Ballet National de Chine l'année suivante. En 1982, elle étudie à l'Opéra National de Paris avec notamment Maurice Béjart et Rosella Hightower. Danseuse, elle interprète les grands classiques du répertoire du Ballet National de Chine : Le Lac des Cygnes, Don Quichotte, Giselle, Sylvia, La Belle au Bois Dormant et Roméo et Juliette mais aussi des ballets contemporains chinois : Le Détachement Féminin Rouge, The Maid of the Sea, Lin Daiyu ainsi que Sérénade, Pas de Quatre, Héliotrope, La Mort du Cygne, Concerto, Quatre Pièces Romantiques et Le Fleuve Rouge. Elle reçoit par deux fois le premier prix du First National Dance Competition (solo) en 1985 et Second National Dance Competition (pas de deux) en 1987.
Depuis 1997, elle se consacre à la formation de la nouvelle génération de danseurs.

 

The Edinburgh Repporter
Par Mary Durkacz
Le Ballet national de Chine a présenté Le Pavillon aux Pivoines au Festival de Théâtre d'Edimbourg à un public ravi et comblé. Une fusion somptueuse de l’Est et de l'Ouest, le ballet était une véritable fête pour les sens…
…Le ballet prend sa force en mêlant des styles, des cultures et des techniques différents. Des extraits de Debussy, Respighi et Prokofiev ont complété la musique chinoise traditionnelle. La mise en scène originale et simple de l’Opéra Kun a été enrichie par des accessoires de théâtre comme des chutes de pétales et de flocons de neige. Élégamment et sensuellement chorégraphié par Fei Bo, les pas et enchaînements de danse classique ont cédé la place à des mouvements plus contemporains particulièrement dans le deuxième acte. De même pour les costumes rouges, blancs et bleus traditionnels remplacés par des tissus contemporains aux nuances adoucies.

The Guardian
Par Judith Mackrell
Les compagnies de ballet du monde peuvent sembler de plus en plus interchangeables dans le répertoire et le style, mais le Ballet national de Chine et son Pavillon aux Pivoines dément cette idée en proposant une œuvre unique et captivante…
Toute la singularité du Pavillon aux Pivoines se révèle dans le 2ième acte et particulièrement la scène où Liniang retrouve les bras de son amant. Le monde des mortels rejoignant le monde de l’au-delà dans une danse cosmique qui célèbre le mariage de l’univers entier.

L'événement « Ballet National de Chine » s'inscrit dans le cadre de...