NewslettersContact
21MAI
Visuel de l'événement avec la mention "100% Digital"
ConcertMusiqueTout public

Dirty Black Summer

100% digital

Quand ?
Horaire(s) :

Début du live à 19h
(sur la page FB : Picaud Mjc - Musiques Actuelles)

Où ?

Studio 13 / MJC Picaud
23 avenue du Docteur Picaud
06400 Cannes

Voir la fiche détaillée du lieu
Tarifs

Gratuit

Dirty Black Summer (Blackened 90's Rock)

Dirty Black Summer est le projet d’une certaine rédemption musicale cherchée par cinq musiciens œuvrant parmi les formations les plus abrasives de la Baie des Anges : Svart Crown, In Other Climes, Wormsand. Des musiciens chevronnés issus des scènes black, hardcore ou stoner, aujourd’hui réunis, cherchant la bénédiction post mortem de Layne Staley et sous l’oeil amusé de Glenn Danzig.
Des amoureux du genre alternatif de Seattle offrant un hommage empreint de nostalgie d’une époque révolue. 

 Avec Dirty Black Summer, ses membres cherchent à retrouver leurs premiers émois musicaux, l’exaltation de leurs débuts ; volonté attisée par la mise au repos forcé imposée par le premier confinement, du repli sur soi qui en a découlé. Dirty Black Summer émerge alors du néant dans une sorte d’urgence et est une soupape cathartique qui s’exprime par un Rock 90's post grunge avec en filigrane, l’essence du black metal. 

 "Il y a un an se terminait de façon abrupte toutes nos activités liées de près ou de loin à la scène. Rien ne s'est déroulé comme prévu et il a fallu combler ce manque en étant créatif" (JB Le Bail).

 Le premier EP de Dirty Black Summer, Great Deception, sortira le 21 Mai 2021 chez Nova Lux Production/ Season of Mist. Il prend la forme d’un six titres réunissant cinq compositions originales et une reprise pour le moins surprenante (“Womanizer” de Britney Spears pour ne pas la nommer). Vingt-sept minutes par lesquelles, sans être forcément déconnecté de l'époque actuelle, Dirty Black Summer revisite les codes du genre en y incorporant une touche sulfureuse. Si l’oreille pense au post-grunge, l'œil remarque de nombreuses influences cinématographiques accentuant ce voyage dans le temps. “The Descent”, par exemple, donnant une nouvelle bande-son aux premières œuvres de Tarantino ou à Natural Born Killers, le classique d’Oliver Stone.

 Great Deception pose en musique des échecs, des désillusions, des addictions, des peurs. Toutes ces failles qui, au quotidien, nous animent et nous rendent simplement plus humains. Et Dirty Black Summer se révèle être finalement bien plus qu’un fantasme d’été.

 

 

Lien de l'évènement

L'événement « Dirty Black Summer » s'inscrit dans le cadre de...