Etienne Daho« Blitztour »

Quatre ans après Les Chansons de l’innocence retrouvée, leurs cordes cinématographiques, leur décor clair-obscur du Londres mondain et interlope de Francis Bacon et des frères Kray, ce Diskönoir entêtant qui donnera lieu à la tournée de toutes les extases, Étienne Daho était prêt pour une nouvelle aventure.
Celle-ci prend corps sous le nom de Blitz, cette « guerre éclair » que le chanteur a voulu comme un défi, un bras d’honneur à la torpeur ambiante, nous enjoignant à rester « léger face au danger », lui qui ces dernières années est ressorti plus fort de bien des batailles et n’a jamais perdu sa légèreté de vivant, ni sa prodigieuse inspiration. En témoigne l’un des albums les plus aventureux de ses (presque) quarante années de funambulisme pop, à la fois fresque psychédélique de haut vol et recueil de ballades planantes qui ajoutent quelques chapitres (Les Flocons de l’été, L’Étincelle) à cette déclinaison de l’élégance française dont Étienne Daho est l’incontesté souverain. 

 

Four years after Les Chansons de l’innocence retrouvée with its cinematographic feel, the chiaroscuro decor of the urbane and shady London of Francis Bacon and the Kray Brothers; and the haunting Diskönoir which sparked an ecstatic tour, Etienne Daho is ready for a new adventure.
This will take form under the name of Blitz, from Blizzkrieg; a way for the singer to signal his defiance, giving the finger to the ambient torpor, urging us to stay “light-hearted in the face of danger.” In the last few years he has emerged much stronger from his battles and has never lost his vibrant levity, or his prodigious inspiration. This is reflected by one of the most adventurous albums of his (almost) forty years of pop tightrope act, both a high-flying psychedelic fresco and compendium of ethereal ballads (Les Flocons de l’été, L’Étincelle) which add a few chapters to this version of French elegance in which Etienne Daho is the undisputed king.

Télérama - Outre les splendeurs sonores, les espaces dilatés par la réverbération des guitares, Étienne Daho écrit mieux que jamais, une poésie de jeune homme, à fleur de peau…
France Info - Sur Blitz…les 12 morceaux… prouvent qu'il est toujours un chercheur, un laborantin des mélodies et des sons, l'un des meilleurs de la Pop française.

FORFAIT PARKING PALAIS DES FESTIVALS
5,50€ pour 7h de stationnement (valable pour les spectacles se déroulant au Palais des Festivals et au Théâtre Croisette). Retirez votre ticket de sortie à la billetterie du Palais des Festivals ou à l’accueil le soir du spectacle et réglez directement aux bornes de sortie du parking.

Dans le cadre deSortir à CannesEn savoir

Quand ?

sam. 08 déc. 2018

Heure : 20h30

Durée : 1h30

Où ?

Palais des festivals et des congrès - Grand auditorium
1 boulevard de la Croisette
06400 Cannes

Qui ?

Tout public

Tarif(s) ?

Carré d’Or : 50€

Cat. 1
Tarif Plein : 40€ / Tarif Réduit-Groupe : 37€ / Pass Culture : 37€ / Abonné : 34€ / -26 ans : 34€ / -12 ans : 12€

Cat. 2
Tarif Plein : 34€ /Tarif Réduit-Groupe : 31€ / Pass Culture : 31 € / Abonné : 28€ / -26 ans : 28€ / -12 ans : 12€

Réservation billetterie

Billetterie du Palais des Festivals et des Congrès
Tél : 04 92 98 62 77
Réserver

Renseignements

Palais des Festivals et des Congrès - Direction de l'Evènementiel
sortiacannes @ palaisdesfestivals.com
Tél : 04 92 99 84 22
www.palaisdesfestivals.com