Fra Angelico primitif ou moderne ?

Florence est riche, puissante, à l’avant-garde de l’économie européenne comme de la pensée. Ses mathématiciens, architectes, sculpteurs, peintres et philosophes marchent à grandes enjambées vers la Modernité, accompagnés en cela par les banquiers et la bourgeoisie.
Dans ce contexte, que l'on appellera plus tard, la Renaissance, Fra Angelico en sera, par sa peinture, un des grands initiateur.
Au Couvent San Marco, il chante l’œuvre divine par l’incandescence de ses couleurs, la pureté parfaite de ses lignes et le « non-peint » signifiant. La lumière, sera entre ses doigts, autre chose qu’un simple éclairage, il manifeste par la puissance de l’or ou la diaphanéité des corps, la Présence du Divin.
Cependant, il n'ignore rien des recherches de son temps, et  sa peinture est une œuvre militante, parfois dotée d’une modernité époustouflante.
Moine dominicain, intellectuel et théologien, il sera le lien entre la tradition de la peinture gothique et les termes de la Modernité : l’intérêt pour l’Antique comme les relations avec la Peinture flamande contemporaine.

Intervenant : Catherine de Buzon, diplômée d’histoire de l’art et d’architecture.

Dans le cadre deSaison Cannes UniversitéEn savoir

Quand ?

ven. 09 nov. 2018

Horaire : 15h

Où ?

Salle Stanislas
rue Louis Pastour
06400 Cannes

Qui ?

Tout public

Tarif(s) ?

Normal : 9 €
Adhérent : gratuit
18-25 ans: 7 €
Moins de 18 ans : gratuit
Cannes Pass Culture : 7 €

Renseignements

Cannes Université
contact @ cannes-universite.fr
Tél : 04 93 38 37 49
www.cannes-universite.fr