Ces horloges qui rythment le vivant

En 2017, le prix Nobel de médecine a été décerné à trois chercheurs pour leurs travaux sur le contrôle des rythmes circadiens. La lumière, en dehors de la photosynthèse, a de nombreux effets sur les plantes ainsi que sur les animaux. L’alternance jour/nuit, la variation de la durée du jour au cours de l’année engendrent des comportements périodiques : l’ouverture et la fermeture des feuilles et des fleurs, la floraison, les cycles veille/sommeil, la sécrétion d’hormones (cortisol, mélatonine…), la reproduction, l’hibernation… Ces rythmes font partie des propriétés fondamentales et sont retrouvés des bactéries à l’homme. Des horloges biologiques sophistiquées (centrale dans le cerveau et périphériques dans les organes) commandent ces rythmes et permettent une meilleure adaptation au contexte environnemental. La lumière synchronise chaque jour ces différentes horloges. La désynchronisation de l’horloge centrale provoque des troubles physiologiques dont les effets peuvent être sévères (dépression, obésité, diabète, troubles du sommeil). La chronothérapie consiste à administrer un traitement au moment où son efficacité est maximum et ses effets secondaires moindres (chimiothérapie des cancers).

Intervenant : Dominique Aubert Marson, maître de conférences Université Paris V.

Dans le cadre deSaison Cannes UniversitéEn savoir

Quand ?

ven. 08 mars 2019

Horaire : 15h

Où ?

Salle Stanislas
rue Louis Pastour
06400 Cannes

Qui ?

Tout public

Tarif(s) ?

Normal : 9 €
Adhérent : gratuit
18-25 ans: 7 €
Moins de 18 ans : gratuit
Cannes Pass Culture : 7 €

Renseignements

Cannes Université
contact @ cannes-universite.fr
Tél : 04 93 38 37 49
www.cannes-universite.fr