Semaine du cinéma positif4e édition

Pendant une semaine, la fondation Positive Planet proposera une sélection de films « positifs », c’est à dire des films, récents ou anciens, qui font prendre conscience et donnent envie d’agir avec comme thématique cette année « Le cinéma au service de la justice sociale ».


Des débats positifs

Des cinéastes, professionnels du cinéma, des représentants d’institutions et d’ONG et médias seront réunis pour débattre de la manière dont le cinéma peut faire évoluer les mentalités et donner envie de changer le monde.
 

Jeudi 23 mai - Tables rondes - Le cinéma au service de la justice sociale

Lieu : Sur la plage du CNC (plage du Gray d'Albion, bd de la Croisette, Cannes)

Rencontres ouvertes au public
 

10h30 > 11h - Introduction

Mot d’accueil et discussion autour du cinéma positif - Jacques Attali (Président de la Semaine du Cinéma Positif) et Frédérique Bredin (Présidente du CNC).
 

11h > 11h40 - Le making-of des films au service de la justice sociale

  • Comment retranscrire une réalité ?
    Fictions, documentaires, films d’animation, long ou court métrage, le cinéma positif, sous toutes ses formes, est riche d’une humanité sincère et authentique. Il montre le monde tel qu’il est. Comment transporter le spectateur dans cette réalité sociale ? Comment mettre le scénario, la musique, la réalisation, la mise en scène, le montage, et tous les éléments qui font un film, au service de cette réalité ?
     

11h40 > 12h30 - Remise du prix de la citoyenneté
 

13h > 14h - Échange entre générations

 

  • Pourquoi les réalisateurs se mettent-ils au service de la justice sociale ?
    Le cinéma positif se positionne comme une plateforme privilégiée pour dénoncer, alerter, et éveiller les consciences. Quelles sont les raisons qui poussent les nouveaux cinéastes, et les plus expérimentés, à porter des projets qui éveillent notre regard sur le monde dans lequel on vit ? Et à quelles difficultés sont-ils confrontés ? Des réalisateurs de générations différentes partagent ici leur expérience.

  • Q&A avec les générations futures
    Le cinéma positif travaille dans l’intérêt des générations futures, pour dénoncer l’injustice sociale de son époque et espérer leur laisser un avenir meilleur. Il est donc essentiel de se tourner vers ces générations futures, pour savoir comment elles perçoivent ce cinéma, comment elles reçoivent le message qu’essayent de faire passer les cinéastes, et quelles sont leurs attentes et questions.

  • Pourquoi les générations futures se mettent-elles au service de la justice sociale ?

14h > 14h40 - Le cinéma social peut-il être populaire ?

  • Comment lui permettre de toucher le plus grand public ?
    Le cinéma au service de la justice sociale, souvent considéré comme relevant du cinéma d’auteur, se démocratise. Il ne s’identifie pas seulement à des drames ou des documentaires, il montre avec sincérité des destins de tous les jours, il dénonce et divertit. Il peut être traité avec gravité mais aussi avec humour. Le cinéma social et le cinéma populaire ne sont pas inconciliables. Mais faut-il toujours exacerber les sentiments pour plaire au public ? Comment permettre au cinéma social, parfois encore loin des circuits commerciaux, de trouver son public ? Comment sensibiliser le public à ce cinéma socialement positif ?

14h50 > 15h10 - Rencontre - Interview

 
15h10 > 16h - L’influence du cinéma positif sur notre société

  • Echange : Impact Producing
    Le Cinéma socialement positif a-t-il déjà eu un réel impact sur la société ?
    Le cinéma au service de la justice sociale se positionne comme vecteur de valeurs et de normes. Des œuvres de Charlie Chaplin à celles de Ken Loach et des Frères Dardenne, le cinéma social participe à l’évolution des mœurs, des mentalités et des opinions. Les cinéastes orientent les émotions en faveur du système d’idées qu’ils veulent défendre, et le spectateur assimile sans s’en rendre compte les morales et conclusions que les films montrent. Comment observer cette influence sur l’évolution de notre société ?

16h > 17h30 - Clôture et cérémonie de remise des prix du cinéma positif

 
Masterclass

  • Samedi 18 mai - Rencontre avec Jacques Attali (Président de la Semaine du Cinéma Positif) et une personnalité du cinéma à confirmer
    Lieu : Fnac, 83 rue d'Antibes, Cannes

  • Lundi 20 mai - Rencontre avec une personnalité du cinéma à confirmer

 
Projections de films positifs

Du 16 au 19 mai 2019, projection de films positifs en salle et en plein air. Gratuites et ouvertes à tous, les projections sont destinées à sensibiliser le grand public et accueillent chaque année des milliers de spectateurs.

Les projections en plein air

En partenariat avec la Mairie de Cannes, 2 longs métrages seront projetés gratuitement en plein air afin que les Cannois puissent découvrir ou redécouvrir des films présentés par des personnalités du 7e Art.

  • Vendredi 17 mai à 21h - Film "Chacun pour tous" de Vianney Lebasque (France)
    Lieu : marché Forville, Cannes
    En présence du réalisateur, du producteur Marc-Etienne Schwartz et de l'acteur Olivier Barthelemy

ATTENTION : initialement prévue sur la place Saint Jin-Jin, la projection du vendredi 17 mai aura lieu au marché Forville.

 

  • Samedi 18 mai à 21h - Film "Tout le monde debout" de Frank Dubosc (France)
    Lieu : marché Forville, Cannes
    En présence du réalisateur et acteur Franck Dubosc, de Jacques Attali et de la Directrice de la communication de Gaumont Ariane Toscan du Plantier

 

Les projections en salle - Théâtre Alexandre III (19 bd Alexandre III, Cannes)

  • Jeudi 16 mai à 11h30 - Film "Sharkwater Extinction" de Rob Stewart (USA)
    Projection précédée du court-métrage "Voyage for change" de M. Meghatithi (France)
     
  • Vendredi 17 mai à 9h - Film "Laissez-moi aimer" de Stéphanie Pillonca
    Projection précédée du court-métrage "L’un pour l’autre" de Léo Fontaine (France)
     
  • Samedi 18 mai à 9h - Film "Free speech fear free" de Tarquin Ramsay (UK)
    Projection précédée du court-métrage "Goyave" de Nenèb Bépé et Christophe Agelan (France)
     
  • Dimanche 19 mai à 9h - Film "L’Odyssée du colibri" de Jean-Marc Descamps (France)
     

Plus d'infos sur la Semaine du cinéma positif

Quand ?

jeu. 16 mai 2019 > jeu. 23 mai 2019

Qui ?

Tout public

Tarif(s) ?

Gratuit

Renseignements

Fondation Positive Planet
contact @ positiveplanetfoundation.org
Tél : 01 41 25 27 00
positiveplanetfoundation.org