Bagatelles judiciairesPar la Compagnie 23

Le Président du tribunal est pressé de boucler les cinq affaires qu’il doit juger : « un aller-retour », « plaider en divorce », « article 330 », « l’affaire Legoupil » et « l’affaire Wouaouache » car il est invité au spectacle « Croquembouche » des folies bergères, Courteline met en lumière plus directement les aberrations de la Justice servie par une galerie de personnages farfelus. Et ça marche !

Bagatelle (une certaine définition parmi tant d’autres) : meurtre ou acte de tuer. Expression d’origine sicilienne signifiant la liquidation d’une « taupe » ou d’un « moineau ». Il a fait une bagatelle à Dany le moineau. Cela tombe bien car Georges Courteline s’appelait Georges Moinaux ou « Moineau ».

Pièce en 5 actes
Adaptation du monde judiciaire de Georges Courteline « La petite histoire ».
 

Quand ?

sam. 26 mai 2018

Horaire : 20h30

Durée : 1h30

Où ?

Studio 13 - Salle de spectacle à la MJC Picaud
Studio 13 / MJC Picaud
23 avenue du Docteur Picaud
06400 Cannes

Qui ?

Tout public

Tarif(s) ?

Public : 10 €
Adhérent, étudiant, demandeur d'emploi et partenaire : 8 €

Renseignements

Mjc Picaud / Studio 13
sylvie.latinus @ mjcpicaud.fr
Tél : 04 93 06 29 90