Cannes en 2020


Comment imaginez-vous Cannes en 2020 ? 

David Lisnard :

2020 c’est demain ! J’espère que nous pourrons évoluer dans une ville encore plus propre et agréable grâce à la lutte contre l’incivisme.

J’espère y voir un campus universitaire ouvert, avec une jeunesse qui reste à Cannes. Des chantiers seront en cours en 2020 : Boccacabana, avec le réaménagement et la protection du littoral boccassien. Certainement les Allées de la Liberté : nous devrions avoir d’ici là inauguré une première tranche. La Malmaison sera transformée en centre d’art sur ses trois niveaux. Le Suquet sera pavé, embelli. Habitants, artistes, et visiteurs y partageront une même douceur de vivre. J’espère voir un quartier République en pleine redynamisation avec une nouvelle offre commerciale sur laquelle nous allons travailler dès les prochaines semaines, un centre de La Bocca qui aura bien avancé dans son embellissement, autour de la place Paul Roubaud et de l’avenue Francis Tonner rénovées, et des commerces de proximité protégés, pérennisés, dans une ville dynamique.

Je souhaite que nous tendions vers une société un peu plus apaisée, solidaire, basée sur le respect : celui des autres, de l’espace public, mais aussi celui des valeurs, comme celle de la laïcité.

Et puis bien sûr j’imagine des milliers de joggers, cyclistes, volleyeurs, véliplanchistes, joueurs de boule, de pétanque, investissant nos rues et nos espaces naturels avec le sourire. Toutes générations confondues. Mais c’est peut-être une utopie !

 

À consulter :