Présentation des collections permanentes

À l’origine, les collections furent léguées à la Ville par le baron Lycklama en 1877. Elles sont le reflet du goût d’un amateur éclairé pour les antiquités, l’orientalisme et, à travers l’ethnographie et l’art primitif, le cosmopolitisme et le voyage.

 


Dans une suite de petites salles entourées de jardins, sont présentées les collections d’art et d’objets d’Océanie, de l’Himalaya, d’Arctique, un riche fonds d’antiquités méditerranéennes et de céramiques précolombiennes. La Chapelle Sainte-Anne (XIe siècle) rassemble un exceptionnel ensemble d’instruments de musique du monde entier (Asie, Afrique, Amérique, Océanie).
Trois salles consacrées à la peinture provençale et locale du XIXe siècle, aux paysages de Cannes et de la Riviera, s’ouvrent sur la cour du musée et la tour carrée (109 marches) du XIIe siècle d’où l’on découvre un admirable panorama.