Voiture corail1er Prix Nouvelle (moins de 18 ans)

De GIOVANELLI-REVEL Lily
 

Le train gris métal hyperloop en provenance de Berlin me dépose sur le quai de la gare de Cannes, réaménagée dans le cadre du projet d’échanges sans frontières entre les différentes capitales européennes, Cannes étant devenue de plus en plus la capitale du cinéma en lien avec le festival qui a pris beaucoup plus d’ampleur compte tenu des évolutions cinématographiques (films d’animation, réalité virtuelle) et surtout l’innovation datant d’une dizaine d’année permettant de participer en tant qu’acteur sous forme d’avatar dans les films. Après seulement une heure de trajet dans la lumière artificielle de l’hyperloop, sortir dans une lumière si naturelle et claire me revigore. Les tableaux d’affichages souhaitent la bienvenue en plusieurs langues aux nouveaux arrivants : les capteurs récupèrent les langues de nos cellulephones (quelle belle innovation depuis les smartphones) et grâce à nos lunettes intelligentes, nous lisons « Bienvenue à Cannes » dans notre propre langue, soit « Wilkommen in Cannes » pour moi.

Un robot multifonctionnel sur la base des playmobils connectés avec une multitude de fonctions,  m’accoste et se présente en allemand : il se prénomme Günter. Il me demande très gentiment ce que je fais ici et ce dont j’ai besoin pour rendre mon séjour le plus agréable possible :

« Je reste ici pour une durée indéterminée, c’est pourquoi j’ai besoin de trouver un appartement.

- Ici, vous pouvez trouver un appartement à prix abordable, car Cannes est une ville pour tous ! De plus, chaque immeuble possède des murs fleuris sur lesquels les fruits et légumes de saisons sont cultivés, ainsi vous pourrez bénéficier d’une alimentation saine, variée selon les saisons et à moindre coût, car elle est le fruit de votre résidence. Aucune différence n’est faite entre les multiples classes sociales. Vous ne trouverez aucun SDF dans la rue, car ils sont logés et nourris en contrepartie d’une participation sur les travaux de maintien de la propreté de notre ville. À Cannes, il fait bon vivre, mademoiselle ! Savez-vous d’ailleurs comment nous surnommons Cannes ? La Ville Fleurie, parce que depuis cinquante ans, soit le début des années 2000, nous nous efforçons à donner un air de jardin floral à Cannes !

- C’est super, et quelles activités me proposeriez-vous, Günter ?

- Depuis trente-quatre ans, la ville de Cannes a mis en service des bateaux tous les quarts d’heure en direction des îles de Lérins où des visites guidées en lien avec l’Organisation Nationale des Forêts sont organisées. Ensuite, vous pouvez bien entendu vous baignez sur nos nombreuses plages toutes plus écologiques les unes que les autres. Tous les déchets sont ramassés par mes confrères. Si vous n’appréciez guère l’eau, vous pouvez vous promener dans le vieux Cannes avec ses nombreux marchés ou bien avec son Suquet Forville, son église et son patrimoine qui ont été mis en valeur grâce à des visites numériques sur votre cellulephone s’adaptant à votre nationalité.

- J’ai entendu dire qu’il y avait des rues commerçantes, aussi. Quand ma sœur a su que je m’installais à Cannes elle m’a tout de suite parlé d’aller voir certaines boutiques…

- En effet, il y a la rue Meynadier qui a réintégré l’artisanat local de la Provence ; la rue d’Antibes qui s’est tournée vers le shopping, tandis que la Croisette abrite les magasins des grandes marques de luxe. Cannes est donc une ville pour tous avec des magasins se destinant à tout type de porte-monnaie ! Et ce qui est intéressant, c’est que vous pouvez bénéficier en tant qu’habitante de l’aide d’un de mes collègue pour vous aider dans vos sorties shopping, mais aussi dans toutes vos démarches.

- Très intéressant, nous n’avons pas ça à Berlin. Et qu’en est-il du festival de Cannes ?

- Il faut savoir que le festival du cinéma fête cette année sa cent-quatrième édition ! De plus, il dure désormais trois semaines au lieu de deux comme en 2016. En plus de cela, Cannes est devenue une vraie capitale artistique, culturelle, avec la semaine gastronomique, la semaine de la danse, la semaine du théâtre, la semaine des jeux, la semaine de la nature qui démontre une vraie protection de l’environnement avec des projets d’initiations pour les jeunes, la semaine de la mode, la semaine de la musique et du chant, la semaine de la chimie et de la science, la semaine de la propreté, la semaine de la peinture et du dessin, ainsi qu’avec un salon du livre dans Cannes-même qui se déroule sur une semaine entière !

- Si j’ai bien compté, cela fait quatorze semaines de festivals ! C’est intéressant et ludique. Je pourrai inviter ma nièce, elle qui rêve de goûter aux délices culinaires français ! Mais dites-moi, Cannes a l’air de très bien s’en sortir économiquement parlant…

- En effet ! Cannes a la chance, grâce, à son activité rayonnante d’avoir le meilleur budget de toutes les villes du Sud ! Chaque année elle offre plusieurs places de cinéma gratuites à chaque Cannois… mais surtout, la cantine est gratuite dans toutes les écoles cannoises car la mairie de Cannes assiste les parents au niveau financier de la scolarité de leurs enfants ! D’ailleurs savez-vous que les lycées de Cannes ont 95% de réussite au BAC ? C’est une vraie réussite pour notre maire qui dit exactement : « Nos jeunes Cannois sont notre avenir ! ». Je pense qu’il a raison, pour être honnête.

- Je suis totalement d’accord, Günter. Notre futur à une longueur d’avance sur nous et elle nous emmènera vers de nouveaux horizons… Nous parlions de l’économie de la ville de Cannes. Comment cela se fait-il ?

- Il se trouve qu’une maison de disques et que plusieurs entreprises internationales se sont implantées dans Cannes comme Apple et Samsung et que le tourisme mondial jouent énormément dans nos caisses. De plus, la renommée de notre propreté avec toutes les façades de nos immeubles repeintes chaque année avec de la peinture qui ne retient pas les graffitis et nos structures modernes nous apportent un flux incessant de journalistes du monde entier et nous sommes connus à travers le monde, ce qui nous apporte beaucoup, beaucoup de touristes.

- Donc il n’y a plus aucun rat ? J’ai lu dans les carnets de ma chère mère, au ciel aujourd’hui, qu’il y avait, autrefois, des rats parcourant les rues de Cannes.

- Cet épisode est révolu, mademoiselle ! Ici à Cannes, je vous en fais la promesse, vous ne verrez aucun rat ! Ils ont été pourchassés !

- Bien, cela me rassure, Günter. Merci.

- Oh ! J’ai oublié ! Savez-vous comment nous produisons notre électricité ?

- Je suppose que vous utilisez des panneaux solaires ou des éoliennes ?

- Non…

- Eh bien dites-moi, alors !

- Nous avons placé en bas des lampadaires des aquariums dans lesquels le mouvement des poissons dans l’eau génère de l’énergie transformée en électricité qui illumine les passants dans les rues de Cannes. Par ailleurs, ceux-ci sont autorisés à nourrir les poissons, afin qu’ils puissent produire assez de tension.

- Des génies ont dû passer des jours entiers sur cette programmation…

- Et ce n’est rien, la ville est truffée de capteurs de pressions qui permettent de transformer l’énergie en électricité. Chaque pas, ou chaque voiture qui roule produit donc de l’électricité. Cannes est devenue autonome en électricité.

- Incroyable !

- Oui. Ces mêmes génies ont d’ailleurs connecté la ville toute entière avec des capteurs placés partout afin que l’apport d’informations soit facilité : toute la ville bénéficie de la 8G. Même en cas d’importantes intempéries, vous aurez accès à la 8G ainsi qu’à internet normalement.

- C’est vraiment très intelligent !

- Oui. C’est grâce à ce système que les tableaux d’affichages vous ont souhaité la bienvenue et que je suis venu vous parler, tout ça en allemand. Nous captons les informations publiques sur vos cellulephones !

- Oui, toutes les grandes villes sont connectées et bénéficient de ce système. Il y avait le même à Berlin, donc.

- Je n’y suis jamais allé. Comment est-ce ?

- Eh bien c’est moderne, naturel grand, actif, dynamique, jovial, vert et très bien relié. Le métro peut vous mener là où vous voulez, vous trouverez toujours votre destination !

- J’espère que je pourrai m’y rendre un jour.

- Je vous le souhaite, Günter. De plus les hôtels y sont très beaux.

- Justement, savez où se situent la plupart de nos hôtels ?

- Dans Cannes, bien évidemment !

- Hum….. pas vraiment….

- Alors où ?

- …dans l’eau ! Sous l’eau pour être plus précis ! Cannes dispose d’hôtels sous-marins !!

- Oh ! Quelle bonne idée ! Il faut que je le dise à ma sœur ! Elle va A-D-O-R-E-R !

- Oui, la vue des hubl-êtres (contraction de hublot et de fenêtre pour les chambres d’hôtels sous-marins) est juste sublime. Si vous ne savez pas où dormir cette nuit, essayez un de ces hôtels dans la mer Méditerranée, je vous assure que vous ne regretterez pas votre choix.

- Merci de vos conseils, Günter, je prends note et vous m’avez donné tous les renseignements que je souhaitais avoir ! Merci infiniment !

- Tout le plaisir est pour moi, mademoiselle. Puis-je vous aider à porter vos bagages ?

- Vous me seriez d’une grande aide, Günter. Merci infiniment ! »

Günter saisit mes bagages, m’indique la sortie et m’accompagne jusque dans un hall où chaises confortables à dossier, boulangeries artisanales, presses et piano pour faire passer le temps se succèdent à la découverte de ce lieu. Les baies vitrées laissent le soleil passer et donner un air de paradis à cet endroit. Des murs fleuris aux plantes absorbants le peu de pollution présent dans l’air libèrent un doux parfum et des jardinières de fleurs colorées décorent le hall d’entrée.

« Dans quelques minutes la gare de Cannes, deux minutes d’arrêt. » J’émerge de ma sieste, mal installée dans cette vieille voiture corail, mais j’ai fait le plus beau rêve de toute ma vie. Que ce serait bien si c’était réel en 2050 !