Écriture et composition

Au-delà d’une expression personnelle, devenir compositeur est un acte de transmission et de créativité. Si une partie du répertoire pour les musiques dites « traditionnelles » se transmet en perpétuant essentiellement un enseignement basé sur l’oralité, une grande partie de la musique instrumentale et vocale a été développée et nous est parvenue grâce à l’écriture musicale. Également appelées « savantes », les formes écrites ont permis non seulement la conservation de la mémoire musicale, mais ont aussi autorisé une grande créativité par le développement de formes longues et complexes.

Grâce aux compositeurs de toutes les époques, nous bénéficions aujourd’hui d’un répertoire si vaste et dans toutes les esthétiques musicales qu’il en est insondable. Les compositeurs d’aujourd’hui disposent, en plus des instruments qu’ils utilisent déjà, d’outils technologiques qui ouvrent de nouvelles voies d’expression de leur créativité.

Trois grandes spécialités sont accessibles au conservatoire de Cannes :

  • L’écriture, qui consiste à apprendre à écrire et « imiter » la musique selon les styles des compositeurs,
  • La composition instrumentale et vocale, qui vise à l’acquisition d’un style d’écriture musicale personnalisé,
  • La composition à l’image, qui vise à inscrire son style d’écriture musicale en tenant compte des contraintes imposées par les médias utilisés (la vidéo notamment).

S’ils nécessitent quelques prérequis musicaux, les cours d’écriture et de composition sont accessibles en dehors d’un cursus.

Par ailleurs, ils constituent des cours obligatoires pour obtenir les diplômes d’études musicales instrumentaux et vocaux.