Une histoire belle, 40 ans déjà !Si les archives municipales précisent qu'était déjà ressenti le besoin de former de futurs musiciens à Cannes en 1886, c’est le 1er octobre 1977 que l’École municipale de musique dirigée par Albert Meinard ouvre ses portes.

La ville finalise en octobre 1978 les statuts de l’école alors placée sous la direction d’André Peyrègne puis sous celle de Philippe Bender l’année suivante. Au même moment, l’ancien orchestre ORTF de Nice s’installe à Cannes, ce qui favorise l’arrivée d’excellents musiciens à l’école de musique.

Alain Pavard qui succède à Philippe Bender en septembre 2002 développe l’établissement en créant plus d’une vingtaine de nouvelles disciplines, ce qui permet d’obtenir un Agrément d’État en 2005 puis le label National “CRD” en 2008. Le Conservatoire de Cannes passe alors de 780 élèves à plus de 1 150.

Son personnel se compose aujourd’hui de 62 professeurs et de 11 agents administratifs et techniques. Plus de 80 disciplines individuelles et collectives sont regroupées en quatorze départements dont l’Art Dramatique, les Musiques Actuelles, le Jazz et les Musiques Anciennes.
Les classes de sensibilisation accueillent les très jeunes enfants à partir de deux ans et les premiers cours instrumentaux en violon, alto et violoncelle, sont abordés dès l’âge de trois ans par la méthode Suzuki.

Dans le milieu scolaire, 95 % des écoliers cannois sont sensibilisés à la pratique musicale et des classes à horaires aménagés et à aménagements d’horaires sont proposées du CE1 à la 3e.
Une antenne de l’institution est ouverte en 2014 à la Villa des Bleuets, ce qui porte à neuf les lieux d’enseignement répartis dans la ville de Cannes afin de servir au mieux la population cannoise.

La diffusion musicale repose sur plus de 140 actions (concerts, conférences, master classes, auditions, théâtre, spectacles) programmées dans divers lieux de la ville et du département.
Plus de 16 000 personnes assistent chaque année à ces actions.

Le CRD de Cannes est par ailleurs le seul établissement français à avoir mis en place des partenariats ou échanges pédagogiques avec des établissements supérieurs étrangers en Russie, au Vietnam, au Québec, en Chine, en Israël et en Italie au bénéfice de ses élèves en fin d’études.