Qu’est ce que le PLU ?

Territoire authentique, à la fois à taille humaine et à dimension internationale

Quatre objectifs ont été poursuivis dans le cadre de la révision générale du P.L.U. approuvé le 18 novembre 2019. Il s’agit de :

  • renforcer les objectifs du développement durable en visant particulièrement la mise en sécurité des personnes et des biens face aux risques et incidences du changement climatique;
  • affiner le projet urbain, en prenant en compte les orientations de la nouvelle municipalité ;
  • prendre en compte les évolutions des autres documents de planification intercommunaux ;
  • renforcer les moyens destinés à mettre en œuvre les objectifs de mixité sociale.

Ce nouveau PLU repose principalement sur deux grandes ambitions politiques :

  • défendre la qualité de vie des habitants et l'identité de Cannes, ville provençale, en préservant et protégeant ses espaces naturels et bâtis remarquables ;
  • assurer l'essor d'une ville à taille humaine ouverte sur le monde avec ses festivals, salons professionnels et congrès internationaux, et résolument tournée vers la nouveauté, l'innovation et la créativité.

Au total, concernant la préservation du cadre de vie et la protection du patrimoine, ce sont environ 130 ha de jardins protégés et d'espaces plantés; 360 ha d'Espaces Boisés Classés, plus de 1000 arbres remarquables protégés, et 472 éléments du patrimoine  bâti, qui ont été intégrés dans le PLU approuvé le 18 novembre 2019.

Cannes est ainsi davantage protégée et mise en valeur, notamment son cœur historique, le Suquet, mais également ses collines, ses îles, sa plaine agricole et certains quartiers qui ont été trop urbanisés par le passé comme la Pointe-Croisette.

À travers une stratégie de résilience face aux risques d’inondation, Cannes est aussi davantage tournée vers l’avenir, grâce à un renouvellement urbain ciblé et intégré aux quartiers, comme sur Prado-République, ou de plus grande ampleur sur « Cannes La Bocca Grand Ouest », nouveau quartier en devenir autour de la future gare T.E.R / L.G.V. et terre d’accueil et de développement des métiers d’avenir pour Cannes et les Cannois : l’économie créative, l’industrie spatiale et le nautisme notamment.

Grâce à une étude menée en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Cannes Pays de Lérins (C.A.C.P.L) et l’Etablissement Public Foncier Provence Alpes Côte d’Azur (E.P.F. PACA), ce secteur « Cannes La Bocca Grand Ouest » a été clairement identifié comme vecteur essentiel de renouvellement urbain intégrant la politique de prévention des risques, nécessaire au développement de la Ville de Cannes en termes économique, d’intermodalité et d’offre de logements.

Concomitamment à cette étude, la réflexion portant sur le renforcement du réseau ferroviaire de la région s’est précisée, avec pour Cannes l’annonce de la création d’une gare T.E.R / L.G.V. sur le site de Cannes Marchandises. Cette perspective vient renforcer les enjeux d’un développement adapté aux risques d’inondation sur le secteur Roubine-Frayère-Tourrades.

Face à ces nombreux enjeux, la collectivité s’est dotée d’outils de maîtrise foncière et d’urbanisme opérationnel.

Dans ce cadre, après avoir passé une convention d’intervention foncière avec la C.A.C.P.L. et l’E.P.F. PACA début  2015, une Zone d’Aménagement Différé (Z.A.D.) a été instituée sur le premier périmètre opérationnel de « Cannes La Bocca Grand-Ouest », identifiée dans le P.L.U. en vigueur sous la forme d’une Servitude d’Attente de Projet, vouée à être traduite par une Orientation d’Aménagement et de Programmation dans le P.L.U. de Cannes.