La santé environnementale

  1. Liste des médicaments sous surveillance renforcée
  2. Le monoxyde de carbone
  3. Qualité de l’air intérieur
  4. Effets de la pollution intérieure
  5. Téléphonie mobile
  6. Le moustique tigre
  7. La vaccination
    1. À quoi sert-elle ?
    2. Toutes les vaccinations sont-elles obligatoires ?
    3. Pourquoi faut-il des rappels pour certaines vaccinations ?
    4. Et pour me protéger de la Grippe saisonnière ?

 

Liste des médicaments sous surveillance renforcée

La direction générale de la santé (DGS) et l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) ont rendu publique la liste des 77 médicaments et 12 classes thérapeutiques qui font l’objet, à ce jour, d’un suivi renforcé ou d’une enquête de pharmacovigilance.

Il ne s'agit pas de la liste noire des médicaments dangereux à retirer du marché. « C'est une garantie pour les patients » assure le directeur de la DGS en expliquant qu'une surveillance renforcée permet de prendre des mesures adaptées (de la simple restriction des indications à la suspension du produit). Concrètement, « cela ne doit en aucun cas conduire les patients à qui il a été prescrit un de ces médicaments à l'interrompre sans avoir préalablement pris conseil auprès de leur pharmacien et/ou consulté leur médecin » souligne l’AFSSAPS.

Liste des médicaments faisant l’objet d’un suivi renforcé

Le monoxyde de carbone

Maux de tête, nausées, malaises et vomissements peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement.
Les bons gestes pour éviter les intoxications :

  • Aérer son logement tous les jours pendant au moins 10 minutes et ne jamais obstruer les grilles d’aération du logement, même en période de froid.
  • Faire vérifier chaque année ses installations par un professionnel qualifié (chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, conduits d’aération, conduits de fumée, inserts et poêles).
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, panneaux radiants, fours, braseros, barbecues…).
  • Ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • Ne jamais installer de groupes électrogènes dans un lieu fermé : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Le monoxyde de carbone - Le dépliant

Qualité de l’air intérieur

Nous passons en moyenne 22 heures sur 24 en espace clos ou semi-clos, que cela soit dans les logements, lieux de travail, écoles, espaces de loisirs, commerces, transports…

L’air qu’on respire peut avoir des effets sur le confort et la santé, depuis la simple gêne – odeurs, somnolence, irritation des yeux et de la peau – jusqu’à l’aggravation ou le développement de pathologies comme par exemple les allergies respiratoires.

Effets de la pollution intérieure

Les effets de la pollution intérieure sur la santé ne sont que partiellement connus : en effet, les liens entre l’exposition aux polluants et le développement d’une maladie ou d’un symptôme n’ont pas encore été suffisamment étudiés. La contribution de la qualité de l’air intérieur à certaines maladies reste encore à identifier et à évaluer.

Il existe deux types d’exposition :

  • L’exposition des personnes à de fortes doses de polluants dans un environnement intérieur (qui est un phénomène relativement rare, tel que l’intoxication par le monoxyde de carbone
  • L’exposition continue à de faibles doses de polluants sur de longues périodes qui peut avoir des répercussions graves à court ou long terme.

Réalisez un quizz pour tester votre air intérieur

Quelques gestes simples suffisent à réduire la pollution de l’air intérieur.
Téléchargez le guide pratique édité par l'APPA

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter la conseillère en environnement intérieur de la direction hygiène & santé de la Mairie.
N° : 04 97 06 49 24

Observatoire de la qualité de l'air intérieur

Téléphonie mobile

En l’espace d’une décennie, le téléphone portable est devenu un phénomène de société.
Cet objet de communication a, dans un temps très bref, transformé les relations sociales.
 Pour fonctionner, le téléphone portable nécessite des antennes relais, dont l’implantation, pendant une certaine période, s’est faite de manière très rapide, massive et anarchique, suscitant de la part des riverains des inquiétudes  face à cette nouvelle technologie qui a connu certainement l’expansion la plus fulgurante de l’histoire.

De ce fait, une charte a été signée dès 2003 et renouvelée en 2006 et en 2009 entre la Ville de Cannes et les exploitants de réseaux de télécommunications dans le but d’une harmonisation et d’une meilleure concertation dans le déploiement des stations de base.

Depuis, l’implantation des nouvelles antennes relais et les conditions d’utilisation des stations existantes sont effectuées dans le respect des principes d’information, de concertation et de transparence.

Chaque opérateur, que ce soit pour un projet d’implantation d’antenne-relais ou de modification d’antenne existante, envoie un dossier d’information à la Ville de Cannes.

Consulter ces dossiers, sur rendez-vous, en appelant au N° vert : 0800 00 06 06 (appel gratuit)

Recensement des antennes et des mesures effectuées

Une antenne-relais va être installée près de chez vous, vous êtes inquiet, vous désirez des informations, éventuellement des mesures de champs électromagnétiques :

Téléphonez au 04 97 06 49 23 au Service promotion de la santé.

Le moustique tigre

L’Aedes albopictus (ou « moustique tigre ») est un moustique nuisant agressif envers l’homme qui pique dans la journée, principalement à l’aube et au crépuscule, le plus souvent à l’extérieur. Il est présent depuis 2005 dans les Alpes-Maritimes.
Aujourd’hui, il n’y a pas d’épidémie de chikungunya ni dengue en France Métropolitaine. Cependant, le moustique tigre qui peut véhiculer ces virus est présent dans notre région.

Chaque année, une large campagne de communication informe la population de la conduite à tenir pour contenir la recrudescence de cette espèce.

Tout savoir sur le moustique tigre (FAQ)

En savoir plus sur la démoustication

La vaccination

À quoi sert-elle ?

Elle a permis de faire reculer ou d’éradiquer de nombreuses maladies.
Actuellement, près de 3 millions de vies sont sauvées chaque année dans le monde grâce à la vaccination, qui reste la plus grande réussite de santé publique à l’échelle planétaire, quelles que soient les polémiques sur les effets supposés néfastes de tel ou tel vaccin.

Toutes les vaccinations sont-elles obligatoires ?

En France, quatre vaccinations sont obligatoires : B.C.G, diphtérie, tétanos et poliomyélite.
L’obligation vaccinale pour ces pathologies reste actuellement justifiée du fait de leur gravité tant collective qu’individuelle.
Pour éviter les lourdeurs de l’obligation vaccinale et pour suivre l’impulsion plus récente d’éducation à la santé basée sur la responsabilisation individuelle, d’autres vaccins sont recommandés : ROR (rougeole, oreillons, rubéole), coqueluche, l’anti haemophilus influenzae b, hépatite B.

Pourquoi faut-il des rappels pour certaines vaccinations ?

Les rappels permettent de renforcer l’immunisation et d’être certain que la protection vaccinale est bien assurée (les vaccins donnent rarement une immunité complète et définitive avec une seule injection).
Selon le calendrier vaccinal élaboré et mis à jour régulièrement par les autorités sanitaires, les rappels ont lieu de 1 à 10 ans, en fonction de la maladie : par exemple tous les ans pour la grippe, tous les 5 ans pour le DTP chez l’enfant, tous les 10 ans pour le DTP chez l’adulte.

Et pour me protéger de la Grippe saisonnière ?

Le service vaccinations de la direction hygiène & santé vous accueille avec votre dose de vaccin antigrippal, tous les mercredis en octobre et novembre.

Hygiène / Santé / Santé au travail - Service vaccinations

74 rue Georges Clemenceau
06400 Cannes

Tél : 04 97 06 49 16
Tél : 04 97 06 49 20

Voir la fiche annuaire