Cannes, Territoire à énergie positiveLe 9 février 2015, la Mairie de Cannes a été désignée lauréate du premier appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ».

 

Une convention a été signée avec l’Etat le 22 juillet 2015, suivie d’un avenant le 11 octobre 2016, pour financer à hauteur de 80 % des projets en faveur de la transition énergétique.

De juillet 2015 à juillet 2019, la Mairie de Cannes a pu grâce à ces financements mettre en œuvre les actions suivantes, qui ont représenté un montant de 1 570 000 euros HT, dont 1 244 000 ont été financés par l’Etat dans le cadre du projet : 

  1. Mettre en place une télégestion de l'éclairage public
  2. Acquérir des véhicules propres
  3. Développer les modes doux
  4. Optimiser la logistique urbaine
  5. Gérer durablement les déchets
  6. Favoriser l'économie circulaire
  7. Développer la nature et la biodiversité en ville
  8. Préserver le littoral des effets du changement climatique


Mettre en place une télégestion de l'éclairage public

L’action a consisté à mettre en place un dispositif de commande à distance des armoires électriques sur l’ensemble de l’éclairage public de la ville (146 armoires gérées à distance pour un total de 15 700 points lumineux). Les économies générées sont estimées à 1,68% environ, dues à la maîtrise de la durée d’allumage de l’éclairage public ; ces économies s’ajoutent à celles réalisées par ailleurs grâce au remplacement des points lumineux par des lampes économes en énergie dans le cadre du contrat de performance énergétique.



En parallèle, la Mairie de Cannes remet gratuitement aux résidents cannois qui le souhaitent un lot de deux ampoules basse consommation. Les ampoules sont à retirer au service Environnement sur rendez-vous au 04 89 82 20 10.

Haut de page


Acquérir des véhicules propres

Dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive », la Mairie de Cannes a acheté en 2016 deux berlines électriques, deux fourgonnettes électriques et trois triporteurs à assistance électrique.



Les trois triporteurs sont utilisés par le service de la Propreté Urbaine, les autres véhicules électrique sont été intégrés dans le pool de véhicules en libre-service.

Lire l'actualité : Véhicules électriques : Cannes passe la seconde

En 2017, la Mairie de Cannes a acheté, dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive », deux berlines au GNV (gaz Naturel Véhicule), deux fourgonnettes au GNV ainsi qu’une station de recharge.

Haut de page


Développer les modes doux

Un premier chemin piétonnier de 900 mètres de long comprenant une passerelle sur le Béal a été inauguré en mars 2016 dans la basse vallée de la Siagne.

La suite du chemin a été finalisée en janvier 2017 pour un total de 2 300 m de cheminements piétons qui constituent une partie de la piste n° 13 des pistes de jogging et de randonnée.



Lire l'actualité : Vallée de la Siagne : tous en chemin !

Ce sentier a été équipé de 6 panneaux pédagogiques permettant de visiter le site de la basse vallée de la Siagne, avec un focus sur l’agriculture, l’eau et la forêt.



Un livret-jeu découverte « Enquête dans la basse vallée de la Siagne » permet également de parcourir ce site.

Une chaussée à voix centrale banalisée de 1 200 m de long a été aménagée en janvier 2017 dans la basse vallée de la Siagne sur le chemin de la plaine de Laval. Les véhicules motorisés circulent sur une voie centrale bidirectionnelle et les cyclistes sur les accotements revêtus appelés « rives ». La largeur de la voie ouverte aux véhicules motorisés étant insuffisante pour permettre le croisement, ces derniers empruntent donc ponctuellement la rive lorsqu’ils se croisent.

Une piste cyclable bidirectionnelle de 1 000 m de long a été aménagée en 2017 le long du boulevard du Rivage.

Mi-2019, Cannes compte plus 15 km de voies adaptées aux vélos, dont 7,8 km de pistes cyclables, 4,7 km de bandes cyclables et 2,5 km d’espaces partagés.

Haut de page


Optimiser la logistique urbaine

Optimiser la logistique urbaine, c’est améliorer la livraison de marchandises sur le territoire de Cannes et plus particulièrement dans le centre-ville, tout en réduisant l’impact sur le trafic automobile et sur l’environnement.

Dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive », la Mairie de Cannes a réalisé en 2018 une étude en concertation avec les transporteurs de marchandises afin de réfléchir aux aménagements à réaliser et aux pratiques à faire évoluer pour améliorer la livraison du dernier kilomètre.

Elle a également installé 373 capteurs sur 166 aires de livraison (dont 123 capteurs sur 71 aires financés dans le cadre du projet). Ces capteurs permettent de contrôler la durée de stationnement sur ces aires, les rendant ainsi plus disponibles pour les véhicules de livraison et réduisant par conséquent les livraisons en pleine voie, gênantes pour la circulation automobile.

Haut de page


Gérer durablement les déchets

Savez-vous que dans les secteurs très fréquentés, les corbeilles peuvent être vidées jusqu’à dix fois par jour à certaines périodes ? Afin de réduire l’impact environnemental des tournées de collecte, la Mairie de Cannes a acheté dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive » 10 corbeilles compactrices solaires bi-flux. Ces corbeilles communicantes compactent les déchets, ce qui leur permet d’en contenir cinq fois plus à volume constant. 18 corbeilles compactrices solaires bi-flux supplémentaires et 4 corbeilles mono-flux ont également été acquises par la Mairie de Cannes.

Lire l'actualité : Dix nouvelles corbeilles à compaction solaire pour une gestion intelligente
des déchets

Haut de page


Favoriser l'économie circulaire

Le déchet le moins cher à traiter est celui que l’on ne produit pas. La Mairie de Cannes a réalisé en 2018 dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive » une étude pour la mise en place d’une plateforme d’économie circulaire. Les réflexions ont porté sur la possibilité de récupérer des meubles en bon état auprès du grand public et des hôtels, ainsi que des denrées alimentaires encore consommables auprès des cantines scolaires et de l’école hôtelière de Cannes.

Haut de page


Développer la nature et la biodiversité en ville

Afin de développer la biodiversité en ville, la Mairie de Cannes a installé un hôtel à insectes dans la basse vallée de la Siagne et quatre autres dans le nouveau square Mallarmé du Petit Juas, dans le square du Mont Chevalier, dans les jardins de la Roseraie et du square de Verdun. Ces structures favorisent la survie en hiver des insectes bénéfiques pour la biodiversité ; la présence de ces insectes contribue à la pollinisation du jardin alentour et lutte contre les parasites. Ces hôtels à insectes constituent également des outils de sensibilisation auprès des enfants des écoles situées à proximité.

Dans le cadre du projet « Territoire à Energie Positive », la Mairie de Cannes a également installé des toilettes sèches dans la basse vallée de la Siagne. Ces toilettes sèches permettent de répondre à un besoin dans un secteur de plus en plus fréquenté, tout en réduisant l’impact sur la biodiversité (pas de consommation d’eau, pas de production d’eau usée).

Haut de page


Préserver le littoral des effets du changement climatique

Cannes est une ville littorale soumise ponctuellement à des coups de mer qui viennent grignoter les plages et les infrastructures littorales. Le projet « Territoire à Energie Positive » a permis à la Mairie de Cannes de lancer une étude de maîtrise d’œuvre sur la préservation du littoral du boulevard du Midi – Louise Moreau, afin de définir les aménagements à réaliser, en lien avec le projet BoccaCabana, entre le vieux port de Cannes et le port du Béal pour lutter contre les coups de mer et l’érosion. L’objectif de ces aménagements sera d’absorber l’énergie des vagues avant qu’elles n’atteignent le rivage.

Des simulations sur ordinateur et dans un canal à houle ont été réalisées, afin de mieux comprendre le fonctionnement de la houle et du déplacement des sédiments en fonction des courants côtiers. Elles ont permis de valider une solution technique, consistant en une double rangée de digues sous-marines discontinues implantées entre 60 m et 80 m de la côte : une digue en boudins de géotextile remplis de sable côté plage et une digue en enrochements côté large.



Le schéma directeur prévoit une réalisation des travaux en 6 phases successives (planning en cours de définition) :

  • Phase 1 : plage à l’ouest des rochers de La Bocca (tronçon 3) - Protection par double-digues immergées (environ 530 m linéaires) avant élargissement de la plage à 20 m par rechargement massif
  • Phase 2 : plages du boulevard Jean Hibert jusqu’au Vallon Provençal (tronçon 1) - Protection par double-digues immergées (environ 640 m linéaires) avant élargissement de la plage à 20 m par rechargement massif
  • Phase 3 : plages du port du Béal à la jetée « Thalès » (tronçon 6) - Protection par un tronçon de 150 m environ de double-digue immergée
  • Phase 4 : plages de la jetée « Thalès » au restaurant « le Cabanon » (tronçon 4) - Protection et élargissement des plages, confortement par enrochements de l’embouchure de La Frayère
  • À plus long terme : plage des sports (tronçon A) et plages entre la gare marchandises et le ponton de la darse (tronçon B) - Protection par double-digues immergées

Lien utile : Ministère de la transition écologique et solidaire

Haut de page