La Mairie de Cannes et l’Université Côte d’Azur imaginent le centre-ville de demainLors de sa séance du lundi 8 février 2021, le Conseil Municipal a approuvé la signature d’une convention entre la Mairie de Cannes et l’Université Côte d’Azur (UCA) pour mener une étude sur la mobilité urbaine et les dynamiques de revitalisation économique des commerces du centre-ville de Cannes.

L’objectif final : construire le centre-ville intelligent et humain de demain. D’une durée de un an et renouvelable une fois, ce projet complète les actions engagées par David Lisnard, maire de Cannes, pour soutenir les commerces de proximité, plus particulièrement en cette période de crise économique qui impacte fortement ce secteur.

Redonner vie aux centres-villes, rappeler leur rôle essentiel d’espaces de rencontre, d’échange, de lien social et soutenir leur vitalité économique

La Mairie de Cannes et l’Université Côte d’Azur lancent une étude sur la mobilité urbaine et l’évolution des commerces du centre-ville de Cannes, axée sur la rue d’Antibes, avec une attention particulière portée sur la redynamisation économique du secteur haut de cet axe commercial essentiel.

« L’enjeu fondamental de cette étude innovante, menée par la Mairie de Cannes en partenariat avec l’UCA et l’IMREDD, est de replacer l’humain au cœur du centre-ville et de donner un avenir aux commerces de proximité. Les flux piétons, automobiles et logistiques doivent être facilités et optimisés pour permettre une meilleure appropriation de ces secteurs essentiels de cohésion sociale et de dynamisme économique. »
David Lisnard, maire de Cannes

Une étude mise en œuvre par l'IMREDD pour une Smart City humaine

Mise en œuvre par l’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD) – le département ‘’smart city’’ de l’UCA –, cette étude permettra une meilleure compréhension du centre-ville en matière de mobilité et de développement urbain afin d’améliorer la qualité des services et le bien-vivre pour une « ville intelligente et aimable » pour ses citoyens.

Plusieurs volets :

  1. Identifier, quantifier et modéliser les flux qui se croisent en centre-ville (piétons, automobiles, logistique) pour créer des modèles prédictifs et simuler les mouvements et comportements ;
  2. Établir une typologie des commerces présents et leur évolution dans le temps ;
  3. Comprendre, anticiper et faciliter la cohabitation des commerçants et autres opérateurs économiques ;
  4. Mieux appréhender les dynamiques de revitalisation commerciale ;
  5. Améliorer l’appropriation du centre-ville par les différents opérateurs via des modèles d’infrastructures ou d’actions (piétonisations, aménagements, etc.)