COVID-19 - Partenariat inédit entre l'hôpital de Cannes et la Polyclinique OxfordIl a été décidé de transférer dès aujourd’hui à la Polyclinique Oxford des activités de soins de l'Hôpital de Cannes Simone Veil pleinement mobilisé pour lutter contre le coronavirus Covid-19.

L’opération avait été anticipée et préparée avec précision depuis plusieurs jours. Cette réorganisation de l'offre de soins est aussi rendue possible grâce un travail engagé de longue date entre les deux établissements. En tant que Président du Conseil de Surveillance de l’Hôpital, le maire de Cannes, David Lisnard, a suscité le rapprochement public-privé et stimulé cette coopération pour aboutir à une solidarité sanitaire cannoise. 

Unis à Cannes contre le Covid-19

Cette approche a donc permis d'anticiper avec pragmatisme le défi posé par la crise sanitaire en veillant à ce que les Cannois puissent continuer de bénéficier d'un accompagnement de proximité pour les autres pathologies à traiter.


© DR

Très concrètement, ce partenariat inédit dans le domaine de la santé garantit l’optimisation des soins, la libération des espaces et une meilleure organisation du travail des praticiens au sein du centre hospitalier Simone Veil de Cannes.

La coopération s’articule autour de trois axes : 

  • Localisation des équipes chirurgicales du centre hospitalier de Cannes, pour prendre en charge les urgences chirurgicales non vitales de l’hôpital, vers les blocs opératoires de la polyclinique d’Oxford (orthopédie, chirurgie générale et digestive, ophtalmologie, ORL, stomatologie) ; 
  • Mobilisation et spécialisation du plateau technique d’imagerie partagé (scanner) sur le centre hospitalier de Cannes à destination des patients testés positifs ; 
  • Renfort à l’hôpital public Simone Veil de professionnels de la polyclinique privée d’Oxford (anesthésistes réanimateurs, infirmiers anesthésistes) pour accroitre les capacités de prise en charge de patients testés positifs au sein de la réanimation du centre hospitalier de Cannes Simone Veil.

 

CORONAVIRUS COVID-19 - POINT SUR LA SITUATION, LES BONS RÉFLEXES… EN SAVOIR