Coronavirus COVID-19 : communiqué du maire de Cannes

« Une Cannoise serait la première azuréenne à avoir été identifiée comme porteuse du coronavirus COVID-19. Au moment où j’écris ces lignes, après plusieurs échanges avec le Préfet des Alpes-Maritimes et le Responsable de l’ARS (Agence Régionale de la Santé), j’ignore encore son identité. Son état de santé serait satisfaisant et ne nécessite pas d’inquiétude d’après les autorités sanitaires.

J’ai bien sûr exigé que les procédures d’enquête de fréquentation et d’accueil des cas contact soient immédiatement menées, ce qui m’a été confirmé.

Je souhaite un prompt rétablissement à cette jeune femme en espérant vivement qu’elle rejoindra vite les 33 000 autres personnes infectées puis guéries dans le monde.

Depuis dimanche dernier 23 février, j’ai constitué une cellule municipale de crise et d’anticipation, réunissant les services municipaux et les professionnels locaux de la santé, en lien permanent avec les services compétents de l’État dont l’ARS.

Toutes les mesures que peut prendre une Collectivité pour prévenir et se prémunir contre la propagation du virus ont été engagées à Cannes. Elles ont été rendues publiques hier et sont consultables sur tous nos supports de communication comme dans chaque établissement communal public.

Parallèlement, dès lundi 24 février, en Préfecture, j’ai demandé que Cannes dispose des moyens hospitaliers garantissant son autonomie de test, d’accueil et de prise en charge des personnes potentiellement contaminées.

Une réponse favorable m’a été apportée et l’Hôpital de Cannes Simone Veil est en train d’être doté des moyens nécessaires qui en feront dans les prochaines heures l’établissement des Alpes-Maritimes et de l’Est Var de niveau 2A, en support du CHU de Nice (établissement de niveau 1 avec celui de Marseille pour la région PACA).

Face à cette évolution de la situation qui verra très probablement les cas porteurs du coronavirus COVID-19 se multiplier, et l’enclenchement du niveau 2 en découler, j’ai longuement échangé ces dernières heures avec le Premier Ministre, notamment pour savoir ce que l’État, seul décisionnaire en la matière, préconiserait comme mesures, en particulier concernant les rassemblements et évènements.

Il convient de connaître précisément la doctrine des autorités sanitaires en la matière pour savoir la meilleure approche à adopter afin de protéger la population de la maladie et de pouvoir continuer à mener une vie collective.

Il est essentiel que les dispositions décidées soient rationnelles, aient du sens pour la bonne protection des Cannois. Chacun doit éviter les effets d’annonce anxiogène et les surenchères démagogiques qui ne font qu’affoler les populations et nous écarter de prises de décisions efficaces.

Edouard Philippe, dont je salue la disponibilité qu’il me témoigne, s’est engagé à revenir personnellement vers moi sur ces différents points.

En attendant, nous continuons à Cannes d’appliquer scrupuleusement et méthodiquement les mesures prescrites par les autorités sanitaires et médicales. »

Le maire de Cannes
Vendredi 28 février 2020 à 11h