Orientations budgétaires 2021 : solides et solidaires, solidaires parce que solidesAu terme d’un exercice 2020 sans précédent, marqué par la crise sanitaire mondiale de la Covid-19 et ses conséquences dramatiques sur l’économie, la stratégie financière de la Mairie de Cannes a permis de mobiliser 13,4 M€ rendus indispensables pour préserver les Cannois et soutenir les entreprises sinistrées (exonération des droits d’occupation du domaine public, remboursement de la CFE, dispositifs Allô Courses et Help Commerces, etc.).

Dans ce contexte d’une rare violence, les excédents budgétaires reculent de 10 M€ par rapport à 2019 pour s’établir en 2020 à 43 M€. Pour autant, dans le souci de préserver les générations futures, le désendettement de la Ville se poursuit, conduisant à une baisse de la dette de 58,5 M€ depuis 2014. De même, les 63 M€ d’investissements réalisés cette année ont permis d’améliorer le cadre de vie des Cannois et contribueront à la relance de Cannes.

« Ces orientations budgétaires ont pour seule vocation d’apporter de la stabilité, de la solidité et de la solidarité face à l’incertitude créée par cette crise sanitaire sans précédent et de garantir, aux usagers comme aux contribuables, un service public de qualité en respectant nos principes d’orthodoxie financière. La capacité d’autofinancement de la Mairie de Cannes permet de dérouler le projet de mandat, d’investir, d’embellir, d’être solidaire, de soutenir ceux qui souffrent et d’inscrire la commune dans une dynamique vertueuse, non pas quoi qu’il en coûte, mais quoi qu’il advienne. Le ‘’quoi qu’il en coûte’’ ne sera jamais appliqué à la Mairie de Cannes car cela reviendrait à prendre un engagement sur le dos des contribuables et des générations futures. »
David Lisnard, maire de Cannes

Lundi 14 décembre 2020, le maire de Cannes a présenté le rapport d’orientations budgétaires de la mairie au conseil municipal, en amont du vote du budget 2021 prévu en début d’année prochaine. Pour faire face aux crises sanitaire, toujours en cours, économique, dont les effets perdureront l’an prochain, et surtout sociale à venir, le budget 2021 s’appuiera à nouveau sur les principes de la rigueur bénéfique. Dans un souci constant de gestion rigoureuse des deniers publics, le budget 2021 répond aux principes posés par David Lisnard depuis 2014, qui consistent à protéger les contribuables, poursuivre le désendettement, tout en réalisant le programme d’investissements destiné à améliorer le cadre de vie et à développer l’attractivité de Cannes.

Les orientations budgétaires 2021 placées sous le sceau de la « rigueur bénéfique »

Compte tenu des dispositions du projet de loi de finances pour 2021 et d’une croissance nationale insuffisante face aux stigmates économiques et sociaux de la crise sanitaire, les recettes de fonctionnement de la Mairie devraient diminuer de - 0,41 % par rapport au budget primitif 2020, à périmètre constant. Malgré les circonstances qui incitent à recourir au levier fiscal pour dégager des recettes, les taux communaux des impôts locaux resteront inchangés. Parallèlement, tout en préservant la qualité du service public communal, la nouvelle approche managériale engagée permettra d’engendrer de nouvelles économies pour limiter l’effet de ciseaux auquel, pour la première fois depuis 2014, les finances de la Mairie de Cannes seront confrontées. Ainsi, les dépenses de fonctionnement de la Mairie s’inscriront en baisse de - 0,21 % par rapport au budget primitif 2020.

En matière d’équipements, les investissements s’élèveront à 75 M€. Ils permettront de continuer la mise en valeur de la ville, développer son attractivité et améliorer la qualité de vie des Cannois. Outre la poursuite des opérations en cours, les phases 3 et 4 de Boccacabana, le lancement de la phase 2 de la requalification des Allées de la Liberté, l’embellissement de l’avenue de Grasse et du centre de la Bocca, et l’aménagement du Boulevard Gazagnaire (phase 2) figurent parmi les travaux structurants et seront réalisés l’année prochaine.

Quant à la dette, elle diminuera encore de 1 M€ en 2021, soit une baisse cumulée de 59,51 M€ depuis 2014.

Par ces nouvelles orientations budgétaires pour l’exercice à venir, le maire de Cannes maintient le cap des économies stratégiques tout en poursuivant le développement d’infrastructures nécessaires à la qualité de vie des habitants et visiteurs, à l’embellissement de tous les quartiers de la ville et à l’attractivité économique, industrielle et touristique du territoire cannois.

Dans un contexte particulièrement trouble, cette stratégie permet de reconstruire des finances communales solides pour l’avenir de Cannes, tout en protégeant les contribuables et les générations futures. La démarche cannoise est la démonstration qu’il est possible de ne pas tomber dans la facilité de la dépense publique, de ne pas recourir à la pression fiscale et à l’endettement, grâce à une orthodoxie financière responsable, performante et positivement économe. En outre, elle permet de redonner de la crédibilité à la parole publique par des engagements tenus.

La crise économique n'empêche pas le respect des principes de rigueur bénéfique

Sous l’impulsion de David Lisnard, la Mairie de Cannes s’est pleinement mobilisée tout au long de l’année 2020 pour permettre aux Cannois et aux entreprises du territoire d’affronter la crise de la Covid-19.

Ainsi, le coût brut de la crise sanitaire pour la collectivité est de 24,1 M€ (la somme des dépenses supplémentaires réalisées et des recettes non perçues par la Ville) pour un coût net de 13,4 M€. Ces résultats se traduisent par :

  • des dépenses de fonctionnement en progression de 1 % par rapport à 2019, liées notamment à l’acquisition de matériels de protection pour les Cannois et l’ensemble des professionnels de santé ;
  • des recettes en diminution de 2,87 % par rapport à 2019 du fait de la démarche volontariste de la municipalité en matière d’exonération des droits d’occupation du domaine public communal et de la perte importante de recettes due à l’arrêt des activités économiques, notamment celles liées au tourisme, à la filière du MICE (rencontres professionnelles) et à l’événementiel.

Pour autant, les excédents constitués au cours des exercices précédents ne sont en baisse que de 10 M€ (43 M€ contre 53,4 M€ en 2019) ce qui démontre la capacité et la résilience de la Mairie de Cannes dans l’optimisation de ses ressources.

Face à ce contexte budgétaire difficile, la détermination de la Mairie de Cannes à appliquer ses principes de rigueur bénéfique reste intacte :

  • aucune augmentation des taux d’impôts communaux et maintien des abattements ;
    La sobriété fiscale mise en œuvre par la Mairie de Cannes trouve sa pleine pertinence dans une situation de crise, telle que celle que nous traversons. Pour préserver le pouvoir d’achat des Cannois, les taux communaux des impôts locaux demeurent inchangés et les abattements sont maintenus.
  • une dette communale en très forte baisse ;
    La Commune continue d’améliorer sa trajectoire vertueuse et enregistre, dans cette période financière difficile que connaissent les collectivités en général et Cannes tout particulièrement, une nouvelle baisse de son endettement. Le recul de la dette depuis 2014 s’établit ainsi à 58,5 M€ au 31 décembre 2020.
  • la poursuite des investissements et projets ;
    Il s’agit d’une performance remarquable de la Mairie de Cannes compte tenu des contraintes qui ont, une nouvelle fois, pesé sur ses finances en 2020. En aucun cas, l’équipe municipale ne perd ses objectifs de vue et maintient, avec volontarisme, la mise en œuvre du projet de mandat.

Parmi les nombreux projets déjà réalisés en 2020 ou en cours et conformément aux calendriers annoncés, citons notamment la réalisation du Campus universitaire à la Bastide Rouge, l’embellissement du centre de La Bocca et celui du front de mer de la Croisette ou encore l’acquisition de la médiathèque Romain Gary.