Bilan des contrôles de police après trois semaines de confinementCOVID-19 - Trois semaines après l'entrée en vigueur du confinement, la Police municipale de Cannes, mobilisée jour et nuit, a contrôlé à ce jour plus de 8 600 personnes, soit plus de 10 % de la population cannoise, et dressé 1 899 PV pour non-respect des règles dérogatoires aux déplacements.

Depuis le 17 mars dernier, près de 100 policiers municipaux sillonnent chaque jour le territoire communal, tous équipés de masques protecteurs FFP2, de gants et de gels hydroalcooliques. Ils sont soutenus par 4 opérateurs H24 de vidéosurveillance (658 caméras à Cannes), pour veiller au respect de la limitation des déplacements en ville aux cas prévus par le régime dérogatoire.

Jour et nuit, à pieds, en patrouilles mobiles, dans les transports en commun ou en points statiques sur les axes de circulation, la Police municipale vérifie les attestations des personnes présentes sur l’espace public et verbalise les infractions constatées :

  • Plus de 8 600 personnes contrôlées ;
  •  1 899 PV d’un montant de 135 euros ont été établis à ce jour (dont l’intégralité du produit va à l’État), dont 1 524 PV pour non-respect des règles de confinement et 375 PV pour non-respect du couvre-feu (entre 22h et 5h) ;
  • 312 points fixes de contrôle effectués, en plus des vérifications au tout venant ;
  • Les principaux secteurs de contrôle sont : place Vauban, République, Californie, rond-point Maubert, Croisette, Carnot, Riou, Picaud, Bd du Midi, Tonner, Jourdan, Croix-des-Gardes, Frayère, Ranguin.

Par ailleurs, trois commerces faisant l’objet d’infractions répétées, notamment d’ouverture nocturne, ont fait l’objet d’une procédure adressée à l’autorité judiciaire. Le maire de Cannes a même procédé à la fermeture de l’un d’eux par arrêté municipal exceptionnel.

Tout en menant ces opérations de contrôle indispensables pour protéger la population, la Police municipale poursuit son action quotidienne de préservation du cadre de vie et de lutte contre l’incivisme. 


Bilan des contrôles de police après trois semaines de confinement 

 

CORONAVIRUS COVID-19 - POINT SUR LA SITUATION, LES BONS RÉFLEXES… EN SAVOIR