Cannes Yachting Festival annulé : Réaction du Maire de CannesDavid Lisnard réagit à l’interdiction du Cannes Yachting Festival par le Préfet des Alpes-Maritimes

« Le Cannes Yachting Festival, qui devait avoir lieu du 8 au 13 septembre 2020 et marquer le coup d’envoi de la reprise de l’événementiel à Cannes, est finalement annulé par le représentant de l’État dans le département. Celui-ci prétexte des lacunes dans les mesures sanitaires proposées par l’organisateur alors même que l’Agence Régionale de Santé a qualifié le protocole sanitaire de la manifestation de très satisfaisant.

Cette décision est absurde sur le plan sanitaire, préjudiciable en matière économique et totalement inéquitable.

Cette décision est effectivement absurde sur le plan sanitaire car le Cannes Yachting Festival a lieu en plein air sur 90.000 m2, sur plusieurs sites, avec une faible densité de personnes (soit 5 à 6 m2 / pers.), et l’organisateur a prévu des mesures de protection parfaitement adaptées à la situation, y compris en cas de passage en zone rouge, telles que :

  • le port du masque pour tous et la mise à disposition de gel hydro-alcoolique ;
  • un zonage strict des deux espaces (Port Canto / Vieux Port) ;
  • un système de comptage en temps réel avec point de situation toutes les 30 minutes ;
  • des zones de rétention des visiteurs à l’extérieur du salon pour permettre de réguler et de fluidifier si besoin ;
  • la gestion des accueils et des files d’attente (dissociation des entrées et des sorties, distance des files d’attente, points de contrôle, agents de surveillance en nombre, etc.).

Cette annulation est par ailleurs très préjudiciable en matière économique : de nombreuses familles de prestataires (commerçants, artisans, etc.) attendaient cet événement impatiemment et sont aujourd’hui sans revenus. C’est un coup porté à l’emploi et à l’économie.

Enfin, cette décision est totalement inéquitable, puisque tous les autres événements du département accueillant un large public ne sont pas traités de la même façon.

Lorsqu’elle est bien encadrée, et de surcroit en plein air, avec une jauge maitrisée et aucun rassemblement sur site, une manifestation telle que le salon de la plaisance pose beaucoup moins de problèmes sanitaires que d’autres situations quotidiennes. Je pense notamment aux comportements inconséquents et sans mesure d’établissements festifs qui ont particulièrement troublé la période estivale et pour lesquels mes signalements aux services compétents de l’État sont hélas restés sans réponse.

L’État devrait également concentrer ses efforts sur la situation qui se dégrade dans les Ehpad, protéger les plus fragiles d’entre nous, enfermés, et exposés aux conséquences de la maladie.

Cette décision d’annuler le salon de la plaisance est donc incohérente et inappropriée.»

 

David Lisnard,
maire de Cannes
et président de l’Agglomération Cannes Lérins