Nouvelles mesures contre la radicalisation dans les services publicsLa Mairie de Cannes renforce et poursuit son plan d’actions contre la radicalisation islamiste. La menace terroriste qui pèse sur notre pays et les passages à l’acte qui ont endeuillé la France montrent que nul n’est à l’abri d’un attentat.

Avant même l’instauration de l’état d’urgence par l’État à la suite des attentats de novembre 2015, la Mairie de Cannes a été la première ville de France à se doter d’un plan communal de prévention du terrorisme et à dégager un budget pluriannuel d’investissement de 7,5 millions d’euros en ce sens.

Mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la radicalisation

La Mairie de Cannes met en place de nouvelles mesures de lutte contre la radicalisation dans les services publics :

  • Une nouvelle vague de formation des agents municipaux et de l’agglomération Cannes Lérins notamment dans la régie des transports publics ainsi que des élus ;
  • La signature d’une charte de respect des principes Républicains pour les associations sportives et les structures d’accueil et d’animation à destination de la jeunesse qui conditionnera l’obtention de subventions et l’autorisation d’utiliser les infrastructures municipales. En cas de dérive, la municipalité procédera à leurs retraits.

La Mairie de Cannes mobilise d’ores et déjà de nombreux moyens humains et matériels en agissant simultanément sur trois leviers : l’accroissement des moyens logistiques, stratégiques et opérationnels, la formation de plus de 1 000 agents municipaux et tissus associatif à la détection des signes de radicalisation, et la création d’une Cellule Municipale d’Échanges sur la Radicalisation (CMER).

Prévention de la radicalisation - En savoir