La Mairie de Cannes renforce l'accueil sécurisé des femmes battuesLa municipalité renforce le dispositif de mise à l’abri d’urgence des femmes victimes de violences conjugales.

À compter du 1er novembre prochain, notamment en accélérant le délai de relogement donc de protection des femmes victimes de violences conjugales ou en situation de rupture sociale, celui-ci passera de 45 jours en moyenne à 72 heures maximum. Un travail municipal innovant et volontariste mené en étroite collaboration avec les services de l’État depuis le début de l’année, qui porte enfin ses fruits.

La protection des femmes battues ne fait pas partie du champ de ses missions, mais dans le cadre de sa politique sociale, la municipalité de Cannes a décidé de mettre en place de mesures concrètes de protection des femmes.

Dans cette optique, alors que la proposition de loi visant à éloigner les conjoints violents de leurs familles, sans attendre qu’ils soient jugés, vient d’être adoptée le 10 octobre, la Mairie de Cannes a demandé aux services du CCAS et de l’État de réduire le délai d’attente pour un hébergement d’urgence des femmes battues. À partir du 1er novembre 2019, un dispositif municipal d’accueil d’urgence dans un délai de 72 heures maximum contre 45 jours en moyenne aujourd’hui sera mis en place pour répondre plus rapidement aux situations de détresse et mettre les femmes victimes de violences conjugales à l’abri.

Le délai comprimé de 72 heures maximum reste nécessaire à la vérification de la situation de la personne : constat médical, dépôt de plainte, constitution du dossier.

Dans le cadre de cette nouvelle procédure, cinq logements sont réservés à ce dispositif d’urgence, soit une capacité de 10 places dans le cadre de violences conjugales. Ce dispositif s’adresse aux personnes accueillies au CCAS, gérées par le 115 ou relevant du dispositif Place d’Accueil d’Urgence (PAU) géré par l’État.

Renseignements : CCAS - 04 93 06 31 70