Compte administratif 2018 : l’attestation comptable de la rigueur bénéfique de la Mairie de Cannes !Par sa stricte orthodoxie financière et sans augmentation fiscale, la Mairie de Cannes a su dégager les marges financières nécessaires pour réaliser 68,6 M€ d’investissement tout en poursuivant son désendettement – 50,26 M€ depuis 2014 – au profit des contribuables et de l’avenir.

Appliquant le principe de la rigueur bénéfique qui démontre son efficacité depuis 2014 et attesté par la Chambre Régionale des Comptes en 2018, le compte administratif de la Mairie de Cannes, présenté le 17 juin 2019 en Conseil municipal, a été voté à l’unanimité. Il démontre que les fondamentaux du mandat de David Lisnard ont été respectés : maîtrise des dépenses de fonctionnement, baisse de la dette et aucune augmentation des taux des impôts communaux. Cela prouve une fois de plus que l’on peut agir avec rigueur tout en maintenant un haut niveau d’investissement – 68,6 millions en 2018 -, pour préparer l’avenir de Cannes et améliorer la qualité de vie des Cannois, et sans utiliser le levier de l’impôt malgré les ponctions et transferts de charges imposés par l’État.

En effet, en dépit de la stabilité annoncée par l’État en la matière, la baisse des dotations se poursuit. Ainsi, sur la seule dotation globale de fonctionnement (D.G.F.), les finances communales auront été privées, fin 2018, de 53,6 millions d’euros cumulés depuis 2014, de quoi financer l’investissement d’une année. Malgré cette contrainte croissante, David Lisnard a, une nouvelle fois, refusé d’augmenter les taux d’imposition communaux. De même, les abattements fiscaux décidés par la Mairie de Cannes n’ont fait l’objet d’aucune remise en cause et permettent aux contribuables cannois de bénéficier chaque année de 8,9 millions d’euros de pouvoir d’achat supplémentaire.

« À la différence d’autres communes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Ville de Cannes n’a pas réduit les abattements pour compenser la diminution des dotations de l’État. » 
Extrait du rapport 2018 de la Chambre Régionale des Comptes

Une nouvelle baisse des dépenses de fonctionnement

Dès lors, la progression des recettes de fonctionnement de +1,54% à périmètre constant par rapport à 2017, est portée par l’attractivité de la collectivité comme en attestent les produits des droits de mutation et de la taxe de séjour, chacun évoluant de 12%.

Mais, parce que la dynamique des recettes ne suffit pas à elle seule pour dégager des marges de manœuvre financières durables, la réalisation d’économies de gestion est un impératif.

Grâce aux nouveaux efforts réalisés en 2018, les dépenses de fonctionnement de la Mairie de Cannes reculent de -0,14%. Pour la cinquième année consécutive, les charges à caractère général baissent de -3,14% par une analyse systématique de l’opportunité et de l’efficacité de la dépense. De même, par la maitrise de la masse salariale et une gestion fine des effectifs permettant d’absorber les mesures sociales décidées par l’Etat, les frais de personnel diminuent de -0,33%. Enfin, les frais financiers reculent de 10% par rapport à 2017 : un effet bénéfique direct de la baisse de la dette. Avec le désendettement réalisé depuis 2014 (voir encadré ci-dessous), ces derniers ont diminué de 2 millions d’euros sur la période, preuve de l’efficacité d’une démarche vertueuse.

Par l’application de se principes de gestion, en 2018, la Mairie de Cannes a réussi à dégager un excédent de fonctionnement de 89,9 millions d’euros, contre 79,1 millions d’euros en 2017 soit une amélioration de 10,8 millions d’euros. Cette approche municipale vertueuse et rigoureuse permet de dégager des marges de manœuvre financière par de la capacité d’autofinancement.

Économiser pour mieux investir

Ainsi, les économies de gestion réalisées autorisent l’exécution de l’ambitieux projet de mandat en matière d’investissement. En 2018, ce sont 68,6 millions d’euros qui y ont été consacrés. Achèvement de l’école Jacqueline de Romilly, embellissement du centre de la Bocca, réalisation de la phase 2 de BoccaCabana, rénovation des Allées de la Liberté, protection des plages de la Croisette, création du campus universitaire de la Bastide Rouge, mise en accessibilité des espaces publics, tous ces investissements, et bien d’autres, ont été réalisés cette année pour rendre Cannes plus agréable à vivre au quotidien, plus dynamique et attractive.*

« Ce compte administratif est un moment fort et important qui concrétise la mise en œuvre de notre projet municipal. Notre rigueur est bénéfique. La finalité n’est pas comptable, elle est humaine, au service de tous. » David Lisnard, maire de Cannes

Baisse de la dette forte et continue : -50,26 M€ depuis 2014 !

Dès 2014, sous l’impulsion de David Lisnard, la trajectoire de désendettement communal a été engagée pour préserver les générations futures. Fin 2018, la dette de Cannes a diminué de -50,26 millions d’euros par rapport à 2014. A la fin de l’année 2019, elle aura baissé de 55,51 millions d’euros, faisant passer l’encours de la dette sous le seuil des 200 millions d’euros. Initialement, la municipalité avait prévu d’atteindre cet objectif ambitieux en 2020.

*Veuillez trouver en annexe le détail des 68,6 millions d’euros investis en 2018 pour améliorer le cadre de vie et développer l’attractivité.

Télécharger l'annexe