Monoxyde de carbone : attention aux intoxications !Chaque année, au début de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone.

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, ou CO, augmentent. Très difficile à détecter car inodore, invisible et non irritant, le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui tue chaque année près de 100 personnes en France.

Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

  • avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié ;
  • tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ;
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;
  • placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

Télécharger le dépliant sur le Monoxyde de carbone

Vidéo - Santé publique France

Les symptômes de l’intoxication qui doivent alerter sont banals : des maux de tête, nausées, malaises et vomissements. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement.

En cas d’intoxication aiguë ou de soupçon d’intoxication, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée. Il est recommandé :

  • d’aérer les locaux,
  • d’arrêter les appareils de chauffage à combustion,
  • d’évacuer les locaux,
  • et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112 (et le 114 pour les personnes sourdes et malentendantes).

 
Plus d'infos http://inpes.santepubliquefrance.fr