Lutte contre l'incivisme : nouvelle campagne de communicationGrande cause du mandat de David Lisnard, la lutte contre l’incivisme ne connaît pas de répit.

Le Maire de Cannes agit sur tous les leviers pour cette bataille qui vise à insuffler un renouveau civique afin de changer les mentalités dans l’espace public, qui est notre bien commun. 

Reportage vidéo

C’est dans ce contexte qu’une quatrième campagne de communication a été lancée cette semaine dans laquelle les agents municipaux sont mis en valeur dans leur travail quotidien. Huit agents, huit visuels différents reprennent les principales actions d’incivisme : dépôts sauvages, nuisances sonores, propreté des plages, déjections canines, propreté des rues, détritus, encombrants et avaloirs. Des comportements qui nuisent gravement à notre qualité de vie, à l’attractivité de la ville et qui coûtent cher au contribuable.

Depuis 2014, de nombreuses opérations de communication se sont succédées pour sensibiliser, informer et expliquer inlassablement l’impact néfastes et son coût moral pour la société et son coût financier pour les contribuables.

Découvrir la nouvelle campagne de com' automne 2018

Pour cette nouvelle campagne, c’est le travail et l’investissement des agents qui luttent en première ligne contre ce fléau qui est mis en avant, pour que les citoyens prennent conscience que derrière chaque acte d’incivisme, il y a une réparation effectuée par des agents qui effectuent une mission noble de service public : « les incivilités détruisent le cadre de vie, nuisent à la qualité de vie des habitants, nuisent à l’attractivité de la cité. Les incivilités détruisent également les comptes publics car il faut réparer avec l’argent des contribuables. Ces incivilités révèlent un délitement du lien social, un égoïsme comportemental, compulsif qui consiste à penser que l’espace public est un espace consumériste parce qu’on serait contribuable, on aurait le droit de détériorer. » a rappelé le Maire de Cannes lors de la présentation des portraits qui seront diffusés aux quatre coins de la ville : « cette nouvelle campagne, c’est une façon de remercier, encourager et soutenir nos agents qui mènent, par leur travail, des actions nobles pour la qualité de vie des Cannois et visiteurs.  Lorsqu’on crée un acte de dégradation, on est irrespectueux des espaces publics et on est irrespectueux du travail de ceux qui réparent les dégradations dans l’espace public ».

Le Maire de Cannes a également rappelé que cette lutte contre l’incivisme se menait sur plusieurs fronts : « outre la répression, avec 65 000 PV dressés contre les incivilités, il y a la nécessité de communiquer. On doit s’attaquer à la perception de notre responsabilité dans l’espace public. Régulièrement dans l’année, nous organisons des opérations qui permettent aussi de communiquer, la communication fait partie du travail car nous essayons de modifier les comportements pour qu’il y ait un renouveau civique ».