Îles de Lérins : 4 bouées d’amarrage écologiques installées début de l'été 2019« Les îles de Lérins sont un joyau. Il faut absolument et rigoureusement les protéger. » - David Lisnard, Maire de Cannes

Innovation environnementale : dans le cadre de sa politique de protection et de mise en valeur de l’environnement maritime cannois, la Mairie de Cannes a décidé la mise en place de quatre bouées d’amarrage écologiques autour de l’archipel de Lérins. Ces mouillages fixes permettront de pérenniser les sites de plongée dans la baie de Cannes tout en préservant les fonds-marins dans une démarche de développement durable.

Le 12 novembre 2018, le Conseil Municipal adopte une délibération portant sur la création et la mise en place de mouillages écologiques pour l’amarrage des navires au large de l’île Sainte-Marguerite.

Les bouées seront installées sur les sites du « Batéguier », du « Tombant du Vengeur », de « la Tradelière » et de la « Petite Françoise », quatre lieux de plongée fascinants qui ravissent les amateurs de ce sport de pleine nature. 

Les trois premiers sites seront aménagés par le Syndicat intercommunal de l’eau potable du bassin cannois (SICASIL), en partenariat avec la Mairie de Cannes. La Municipalité, dans le cadre de ses opérations habituelles de surveillance du plan d’eau, veillera au bon usage des bouées.

Celui de la « Petite Françoise » sera aménagé par le Département, lequel financera l’installation de la bouée écologique. La Mairie de Cannes prendra en charge la gestion de son fonctionnement (pose avant-saison, entretien, retrait après-saison) pour un coût total annuel de 400 € TTC.

Le déploiement de ces quatre bouées est prévu, au plus tard, pour le début de la saison estivale 2019 après obtention des indispensables autorisations de l’État. Elles seront accessibles aux pratiquants, amateurs ou professionnels, plongeurs autonomes ou structures associatives.

Pérenniser l’activité de plongée sous-marine en prenant en compte les enjeux environnementaux

L’objectif de ces aménagements est de pérenniser les lieux de plongée sous-marine en veillant à réduire l’impact de cette activité sur l’écosystème naturel dans un site classé Natura 2000 « Baie et Cap d’Antibes - îles de Lérins » doté de fonds marins remarquables.

En effet, ces aménagements de type ancrage fixe évitent les arrachages mécaniques répétés, par le relevage des ancres de bateaux, des herbiers de posidonies indispensables à la biodiversité.

Le dispositif technique est composé d’une bouée de surface bi-cônique, d’une ligne de mouillage et d’un flotteur intermédiaire. La ligne de mouillage est reliée à un anneau en acier inox fixé sur le fonds rocheux.