Apprentissage du français : Cannes multiplie les initiatives

« La langue française est un socle, c’est notre dénominateur commun ». Fort de ce constat, le maire de Cannes a décidé de renforcer les dispositifs et multiplier les actions en faveur de l’apprentissage du Français afin de rendre la langue de Molière accessible au plus grand nombre.

La question de l’apprentissage revêt une importance capitale : « C’est un facteur d’intégration, estime David Lisnard, c’est le gage de la qualité d’accueil d’une collectivité et c’est un moyen de renforcer le civisme et le sentiment d’appartenance à la communauté. »

De fait, à Cannes, plusieurs cours et ateliers d’enseignement de la langue et de la culture française sont proposés gratuitement, via la Mairie de Cannes et différentes structures, aux primo-arrivants (qu’il s’agisse de personnes récemment installées en France, de touristes en résidence secondaire, etc.)

Français et alphabétisation à Romain Gary

Ainsi, depuis novembre 2017, le service culture de la mairie de Cannes dispense le français de façon intensive au sein des locaux de la bibliothèque-médiathèque Romain Gary, dans le cœur du quartier république. En partenariat avec l’association « Apprendre Ensemble », deux cours de Français Langue Étrangère (FLE) sont proposés chaque semaine. Entre six et huit élèves assistent à ces séances afin d’améliorer leur connaissance et leur maîtrise de la langue française.

Par ailleurs, quatre autres cours hebdomadaires d’alphabétisation sont également  dispensés, soit en cours particulier, soit en groupe restreint de deux personnes primo-arrivantes.

Depuis la mise en place de ces dispositifs d’apprentissage, Pôle Emploi s’est également montré intéressé par la « méthode » cannoise, jusqu’à prendre attache avec la Ville de Cannes afin de proposer des candidats.

L’objectif est actuellement d’étendre cet apprentissage soutenu et ciblé du français sur le territoire cannois, notamment à la médiathèque Ranguin.

Apprentis primo-arrivants à la Faculté des Métiers

Dans la palette des actions mises en place à destination du public primo-arrivant cannois, la Faculté des Métiers a été très tôt impliquée dans le dispositif, notamment auprès des jeunes. Ainsi, depuis la rentrée 2014, l’établissement de formation des apprentis de cannes La Bocca accueille des élèves étrangers primo-arrivants (mineurs et majeurs). Cette année, ils sont ainsi 54 jeunes sur les bancs de la Faculté des Métiers (contre 14 apprentis en 2014, 15 en 2015 et 41 en 2016).

Un niveau minimal est requis avant toute inscription, pour autant l’équipe pédagogique a adapté l’enseignement dispensé à l’attention de ce public spécifique.

Le bilan des trois premières promotions d’apprentis primo-arrivants s’avère pleinement positif et affiche un taux de réussite aux examens de 100 %. Idem au niveau de l’insertion professionnelle : après obtention du diplôme, 100 % de ces apprentis sont en situation d’emploi !

Les MJC Ferme Giaume et Ranguin impliquées

« Francophonie » et « Alphabétisation » figurent également au programme des ateliers de la MJC Ferme Giaume à Cannes La Bocca. Trois fois par semaine (dans les locaux de la MJC ainsi qu’au collège des Campelières), des cours de français sont dispensés dans une approche plus globale qui a aussi trait à la connaissance des autres, au lien interculturel et intergénérationnel.

Les élèves qui suivent l’atelier de la Ferme Giaume viennent, en majorité, des foyers de l’enfance du bassin cannois (La Couronne d’Or, le rayon de Soleil et la Sainte-Famille). Les cours sont dispensés par une équipe de huit bénévoles. Chaque atelier est suivi, en moyenne, par un effectif stable de neuf jeunes. En 2016, ces cours d’apprentissage du français ont représenté plus de 1160 heures de formation, auprès de bénéficiaires de 26 nationalités différentes.

À la MJC Ranguin, l’enseignement de la langue française est également proposé à travers deux cours d’alphabétisation par semaine, dispensés par l’équipe de l’association « Apprendre Ensemble » (déjà présente à la bibliothèque-médiathèque Romain Gary). Une vingtaine de personnes assistent à ces cours, primo-arrivantes ou en recherche d’un apprentissage plus général de la langue française.

La Mairie de Cannes entend poursuivre et généraliser l’apprentissage de la langue française, et plus généralement la culture française, sur son territoire. Une volonté que la municipalité manifeste, par ailleurs, au sein de l’initiation aux étymologies grecque et latine dispensée dès le plus jeune âge, dans le cadre des activités périscolaires.

Autant d’efforts qui convergent vers le même but : que chaque Cannois, nouvel arrivant ou pas, devienne un maillon fort de la chaîne qui compose une riche et diversifiée communauté d’habitants