Restauration de la chapelle Saint-Sauveur de l’île Saint-HonoratLe patrimoine Cannois est plus que jamais vivant !

Ce fut un moment chargé d’émotion, lundi 11 juin 2018, lorsque le Maire de Cannes a inauguré l’aboutissement des travaux de restauration de la chapelle Saint-Sauveur de l’île Saint-Honorat, menés de concert avec l'Abbaye et au côté de la Fondation du Patrimoine, de la Direction des Monuments Historiques et du Département.

Monument historique classé et élément fondamental du patrimoine collectif Cannois, c'est l'un des plus anciens foyers de la vie monastique de la chrétienté occidentale.

En tant que Maire de Cannes, David Lisnard a rappelé l’attachement des Cannois à ce qui a façonné son histoire est qui est ancré dans l'ADN de Cannes : « les Cannois ont un attachement viscéral, fort, aux îles de Lérins, avec une volonté de protéger le patrimoine bâti, le patrimoine vivant et l’écosystème via un soutien aux actions de réhabilitation et de protection comme lors de la mobilisation pour empêcher la vente d’une parcelle de l’île Sainte-Marguerite. Nous pouvons être fiers d’avoir contribué à cette restauration » qui fut réalisée en cohérence avec la démarche engagée par David Lisnard pour proposer la candidature des îles de Lérins à l'inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Chapelle Saint-Sauveur est le principal témoin de la richesse de l’histoire des origines de la vie monastique sur l’île. Un héritage culturel inestimable, c’est pourquoi le Maire de Cannes a décidé, en 2014, de répondre favorablement à ce projet de sécurisation et de rénovation : « Nous sommes les dépositaires de la fidélité aux îles de Lérins. Cet instant est particulier car il renvoie à l’attachement porté par les Cannois aux Îles de Lérins. Cette opération concrétise en partie cet attachement. Nous sommes des transmetteurs : plus on avance dans la vie et plus on se rend compte que notre vocation est de transmettre pour permettre aux générations futures de s’inscrire dans une histoire. »

Les récentes fouilles ont révélé sur l'île Saint-Honorat l’un des plus anciens foyers de la vie monastique de la chrétienté occidentale, daté du début du Ve siècle, peu après l’arrivée de Saint-Honorat sur l’île. Cet héritage culturel inestimable fait partie intégrante de l’identité Cannoise et son patrimoine est bel est bien restauré et vivant.