Projet Moulin Forville : une maison-musée grand public

Plus de 800 m2 de salles remplies de l’Histoire de Cannes, de la Provence, de la vie de Victor Tuby. Le Moulin Forville représente une part importante de l’héritage cannois et ses fortes racines provençales.

Le projet de réhabilitation et réaménagement du Moulin Forville a donc été unanimement approuvé à l’occasion du dernier conseil municipal. En d’autres mots, d’ici cinq ans, le Suquet abritera une véritable maison-musée à destination du grand public.

Une maison créée et habitée par Victor Tuby

Ce lieu reste marqué des souvenirs de Victor Tuby (1888-1945), sculpteur et peintre, habitant des lieux et à l’origine de la création de cette maison si atypique. Figure du mouvement du Félibrige, initié par le célèbre poète provençal Frédéric Mistral en 1855, Victor Tuby était un ardent défenseur de la langue provençale et de ses traditions. Une passion à laquelle il a dédiée son étrange bâtisse, mi musée, mi habitation, atelier de sculpteur et laboratoire de biologie.

Aujourd’hui, deux salles exposent plus particulièrement les arts et traditions de Provence à travers une collection de mobilier, costumes et autres objets du quotidien (propriété de l’association Moulin Forville-Musée Victor Tuby depuis 1993).

Transmettre l’héritage provençal de Cannes

La Mairie de Cannes (propriétaire du bâtiment) entend mieux faire connaître Victor Tuby. L’artiste a su, en son temps, transmettre aux Cannois l’héritage provençal de Cannes, à travers son folklore notamment. Aujourd’hui, la Mairie de Cannes souhaite s’inscrire de ce rôle si important de transmission des racines et de la culture cannoise.

C’est toute la vocation du Moulin Forville qui, après d’importants travaux, sera à même d’accueillir un large public.

Cinq ans de travaux

Cependant, l’édifice accuse les outrages du temps (fissures, salpêtre, murs salis, plafonds écaillés, charpente abîmée, fuites, manque de climatisation, de ventilation…). La bâtisse jouit, par ailleurs, d’un grand jardin dans le Suquet qui nécessite une remise en forme et en couleurs. De fait, d’importants travaux de restauration vont être entrepris à compter de la fin 2018/début 2019, pour une durée d’environ cinq ans.

Une première phase consistera à rénover la salle dite « Place du village » : mise en conformité électrique, création de points d’éclairage, reprise des enduits, peinture des murs, poteaux et plafonds, travaux de toiture, élargissement et mise en conformité d’une issue de secours…

Cette salle centrale aux arcades, lieu de réception, au haut plafond donnant sur une mezzanine, le plus grand de la maison–musée, est consacrée à la conservation de costumes provençaux, de mobiliers d’époque et de deux exceptionnelles vitrines début 20ème siècle contenant une multitude de coiffes.

Création d’un « Maison d’Illustre »

Quant à la seconde phase des travaux, elle débutera en 2020 et concernera les autres pièces à restaurer autour de la « Place du village ». Il s’agira  notamment de rénover et requalifier le bâtiment, ainsi que ses jardins extérieurs, pour aboutir à la création d’une « Maison d’Illustre ».

Parallèlement aux travaux, l’étude des collections, du personnage Victor Tuby et du lieu unique qu’il a imaginé, vont permettre de demander le label « Maison des Illustres » – créé en 2011 et attribué par le ministère de la Culture – pour identifier auprès du public les lieux dont « la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de femmes et d'hommes qui se sont illustrés dans l'histoire politique, sociale et culturelle de la France ». Et mettre en valeur ces demeures, maisons-musées, qui conservent les objets et le mobilier dans leur cadre d’origine.

Cannes est résolument une ville fière de ses racines. Comme disait Frédéric Mistral : « Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut »…