Budget 2018… à l’unanimité !

Il est au cœur de toutes les actions municipales. Il en est le moteur et le bénéficiaire. Parler budget 2018 à Cannes, c’est parler de la place centrale du contribuable dans la politique menée depuis 2014.

Si la Mairie de Cannes s’impose depuis 4 ans un régime drastique en termes de dépenses, c’est pour protéger le pouvoir d’achat des Cannois. Pour assurer la stabilité fiscale, malgré une marge de manœuvre financière de plus en plus étriquée. Pour baisser la dette communale et protéger ainsi les générations futures. Pour offrir un cadre et une qualité de vie améliorés, dans tous les quartiers.

Autant de raisons qui, comme l’année dernière, ont rassemblé l’ensemble des élus du conseil municipal autour vote du budget 2018 ce lundi soir. Voté à l’unanimité ! « Ce budget est un moment fort et très important car il concrétise la mise en œuvre de notre projet municipal, a commenté le maire de Cannes, à l’occasion d’un exposé détaillé. Ce budget est placé sous le signe de la rigueur bénéfique, pour protéger les usagers et les contribuables. La finalité n’est pas seulement comptable, elle est humaine, au service de tous. »

Évolution des taux des impôts communaux : on reste à 0

Entre baisse de dotations et accroissement de prélèvements, les caisses communales accusent une perte de ressources cumulées (depuis 2014) de 92 millions d’euros. Autant dire que la fabrication d’un budget sain, dans ces conditions, relève de plus en plus d’un exercice de funambule.

Pour autant, une augmentation de la fiscalité locale n’est pas, comme les années précédentes, une piste envisageable. David Lisnard ne dévie pas d’un pouce – d’un euro ! –  de la trajectoire fixée en 2014 devant les Cannois. Et honore, en 2018 encore, un engagement fort : 0 % d’augmentation des taux des impôts communaux !

Tant et si bien que Cannes se situe parmi les grandes villes de France où les taux des impôts locaux sont les plus bas, aussi bien pour la taxe d’habitation que la taxe foncière.


Cliquer sur le graphique pour zoomer

La Mairie de Cannes conserve ainsi son triptyque vis-à-vis du contribuable : pas d’augmentation des taux des impôts communaux donc, pas d’impôt nouveau non plus et pas de modification des abattements. Un bon point, aussi, pour l’attractivité fiscale de la Ville.

Le cap des 50 millions € de baisse de la dette… franchi !

Autre bonne nouvelle pour les Cannois, d’aujourd’hui et de demain, la mairie de Cannes poursuit la baisse de la dette communale. La barre des 50 millions d’euros a d’ailleurs été franchie. Depuis 2014 et d’ici la fin de l’année 2018, l’endettement de la commune aura donc précisément diminué de 50,35 millions d’euros, portant l’encours à près de 204 millions d’euros.

Avec notamment une capacité de désendettement de 5 années et aucun emprunt toxique, la Mairie de Cannes affiche une gestion saine qui place la commune au cœur d’un cercle vertueux, avec une signature de qualité lui permettant de bénéficier de prêts bancaires à des taux très bas (1,93 %). « Plus que jamais, ce budget illustre bien le fait que nous poursuivons notre travail de rigueur bénéfique et de rigueur constructive, a estimé David Lisnard. Une rigueur qui figurait dans le projet de mandat, parce que nous avons à cœur de préserver les générations futures ».

Économies… après économies…

Économies, économies, économies… À travers la reprise en régie du nettoyage des voies périphériques, la renégociation de contrats d’assurance, de téléphonie ou encore de prestations de services, la Mairie de Cannes réalise de nouvelles économies en 2018, à hauteur de 1,8 million d’euros. « Nous poursuivons la réduction de nos dépenses. Cette baisse du train de vie de la Mairie de Cannes est d’autant plus méritoire qu’elle intervient après déjà 3 ans de rigueur budgétaire » a félicité le maire de Cannes.

Un plan d’économies qui a permis également de dégager un excédent budgétaire de 42,7 millions d’euros en 2017, soit une hausse exceptionnelle de 7,5 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent. « Nous dégageons un excédent encore meilleur que prévu. C’est un résultat extrêmement positif qui ne tient qu’à la rigueur que nous nous imposons » a insisté David Lisnard.

Pic d’investissements pour l’avenir de Cannes

Protéger le contribuable, offrir des finances saines aux prochaines générations, économiser les deniers publics… et investir pour l’avenir de Cannes, pour les Cannois et les visiteurs. Une question qui à trait à la qualité de vie autant qu’à l’attractivité du territoire.

L’année 2018 va connaître un pic d’investissements, à hauteur de 76 millions d’euros (contre 56 millions en 2017) afin de réaliser le programme de travaux conforme aux engagements pris devant les Cannois. Avec des projets en cours et à venir dans tous les quartiers. « Ce chiffre important prouve bien que notre rigueur est bénéfique. Nous sommes là dans la préservation et la modernisation de notre patrimoine cannois » a exprimé le premier magistrat avant de dérouler les projets 2018.

Parmi lesquels, entre autres projets majeurs, l’aménagement et l’embellissement du centre de la Bocca, la requalification (phase 3) du boulevard de la République, du boulevard Gazagnaire, le réaménagement des Allées de la Liberté, du Carré d’Or, du quartier du Petit Juas, de la couverture de la voie ferrée, la modernisation et l’embellissement du stade des Hespérides, la suite de la réalisation du groupe scolaire des Broussailles, du campus universitaire sur le site Bastide Rouge, la requalification de la rue Gazagnaire et des places de la Petite Fabrique et Miséricorde, les aménagements « sport et loisirs » de la Basse Vallée de la Siagne, des rénovations de voiries… ou encore la mise en accessibilité des espaces et bâtiments publics, l’extension de la vidéo-protection, la mise ne œuvre du Plan Communal de Prévention des Risques Terroristes.

Projets de la Mairie de Cannes - En savoir

Des investissements nécessaires pour que chacun vive mieux à Cannes. Pour accroître aussi l’attractivité d’une ville mondialement connue, mais une ville d’habitants avant tout.

#CannesAvance