Gazagnaire : embellissement à l’est !

Cure de jouvence à l’est ! Embellissement, élargissement de la promenade piétonne le long du bord de mer, création d’une piste cyclable, nouveau mobilier urbain, éclairage de style… Un petit vent de modernité s’apprête à souffler sur le boulevard Gazagnaire.

Projet de mandat

« Nous continuons de dérouler le projet de mandat pour rendre Cannes toujours plus agréable à vivre » a commenté le maire de Cannes à l’occasion de l’adoption du financement de la première phase des travaux en conseil municipal ce lundi 16 avril.

Pas question d’altérer, d’une quelconque manière, la physionomie particulière de cette partie du littoral cannois. David Lisnard a particulièrement insisté sur ce point : « Le boulevard Gazagnaire est un lieu agréable. Il faut conserver son caractère sauvage, son âme un peu retirée ».

La Mairie de Cannes a déjà engagé de multiples actions et mesures, telles que la révision du futur Plan Local d’Urbanisme qui y prévoit la protection des espaces verts et fige les volumes bâtis, afin de de protéger les dernières architectures de « villas - jardins » si typiques du quartier.

Tenir compte des « principes de réalité »

L’aménagement du Boulevard Eugène Gazagnaire, l’un des axes structurants du secteur, a été complètement intégré à une vision globale, attachée à la sanctuarisation du secteur. De fait, les travaux programmés s’articulent autour de trois principes :

  • Valoriser la qualité paysagère et préserver le caractère sauvage des lieux
  • Renforcer l’identité de la Pointe Croisette, entre attractivité et sérénité
  • Offrir une véritable promenade récréative et sportive pour les utilisateurs

Il s’agira de requalifier la voirie, revisiter le stationnement, embellir les plages et la base nautique du Mouré Rouge, favoriser le développement d’animations sportives.

Comme à l’occasion de chaque projet majeur que la Mairie de Cannes engage, la population cannoise sera pleinement associée à la conception du projet, notamment au cours d’une concertation publique organisée en mai prochain. « L’opération doit tenir compte des principes de réalité, sur un secteur compris entre la mer et les immeubles avec, à la fois un fort besoin de stationnement en été, a rappelé David Lisnard. Nous avons un besoin d’espace pour le piéton, le cycliste et l’automobile. »

Voirie, stationnement, plages

L’opération de réaménagement/embellissement, à laquelle les Cannois seront associés, portera sur :

La voirie

  • Avec la création d’un sens unique entrant Nord/Sud ou sortant Sud/Nord (après concertation publique)
  • La création d’une plateforme multifonctionnelle offrant une piste cyclable entre le rond-point Gould et le Palm Beach en basse saison et du stationnement en haute saison
  • Une adaptation de la ligne de bus impérial et de la navette de la Pointe Croisette, avec création d’arrêts en bord de mer le cas échéant.

Le stationnement

  • L’offre de stationnement sur voirie sera maintenue côté habitations
  • La suppression du stationnement côté mer en basse saison
  • Le maintien de la gratuité du stationnement sur voirie et dans les parkings au droit du Palm Beach et au parking du Port du Mouré Rouge
  • Le réaménagement des parkings permettant d’optimiser l’offre de stationnement et une meilleure identification des occupations.

Les plages 

  • Malgré le recul du trait de côte depuis plusieurs années, les services de l’Etat interdisent de réaliser des apports de sable en protection des herbiers de posidonies de grande qualité à proximité du littoral. Pour autant, le maire de Cannes a fait une demande d’autorisation auprès des services de l’Etat pour effectuer un apport de 1 500 à 2 000 m3 de sable afin d’offrir des plages agréables aux estivants et préserver de l’érosion.

1re phase en novembre 2018

Une première tranche de travaux, entre la place Franklin Roosevelt (Palm Beach) et le rond-point Paul Harris (port du Moure Rouge) sera engagée en novembre 2018 et s’achevera avant l’été 2019. La partie entre le rond-point Paul Harris et le rond-point Gould fera l’objet d’une deuxième phase ultérieure.