#CANNESERIES : masterclass « spéciale justice » pour les collégiens cannois

De la fiction à la réalité il n’y a, à Cannes… qu’un festival !

Dans le cadre de CANNESERIES, 110 collégiens cannois de classe de 4e des Mûriers, Stanislas et Les Vallergues ont été conviés ce lundi 9 avril à une masterclass exceptionnelle « spéciale justice ».

À travers le Festival international des séries qui se tient à Cannes du 4 au 11 avril, la mairie de Cannes a mis sur pied avec le TGI de Grasse et le TI de Cannes ce rendez-vous très particulier avec les collégiens cannois. Il s’agit d’un projet pédagogique innovant dont la vocation est de présenter aux jeunes cannois, les différents métiers du droit et leur faire découvrir le fonctionnement de la Justice.

« Apprendre à décrypter la fiction »

Cette masterclass a été organisée a l'initiative de David Lisnard, Maire de Cannes, de Mickaël Janas, le président du TGI de Grasse, Jean-Christophe Trillou, vice-président chargé de l’administration du TI de Cannes, avec la participation de Valérie Louis, directrice de greffe du tribunal d’instance de Cannes, et Rolland Rodriguez, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du barreau de Grasse.

CANNESERIES oblige, un épisode inédit de la célèbre série de TF1 « Section de Recherches » régulièrement en tournage à Cannes, a été diffusé aux adolescents, en présence de l’acteur principal et des membres de l’équipe de production. « Quand on devient adulte, on devient coresponsable. Nous avons besoin d’un système de justice, parce qu’il s’agit de nos libertés d’adulte et donc de vos droits dans la société, a commenté David Lisnard. La justice, ce sont les hommes qui la rendent et non les réseaux sociaux. La fiction permet, elle, d’appréhender différentes réalités mais il faut aussi apprendre à la décrypter ».

Prochaine étape le 22 mai

C’était bien le but affiché de cette masterclass qui après une séance d’explication et un jeu de questions/réponses, a permis de mettre en exergue les différences entre la fiction et la réalité judiciaire auprès des élèves.

Pour le maire de Cannes, ce projet pédagogique qui va être mené en trois étapes d’ici le 11 juin prochain, est aussi l’occasion de sensibiliser les jeunes citoyens en devenir au respect de la citoyenneté et au besoin de renouveau civique : « Vous êtes ici parce que vous êtes en apprentissage de la vie. Pour être libre, il faut être responsable. Vous devez donc devenir responsables ».

À la suite de ce premier contact, un nouveau rendez-vous est pris pour le 22 mai afin de poursuivre la présentation du fonctionnement de l’institution judiciaire. Au préalable, les élèves devront plancher sur un dossier réel et complètement anonyme d’une « petite affaire », sur la thématique de la citoyenneté et du civisme.

canneseries - En savoir