Éducation artistique et culturelle : Cannes, ville pionnière

Cannes, une ville d’EAC, Éducation Artistique et Culturelle. En d’autres mots, la cité cannoise devient officiellement LA ville pilote en matière d’apprentissage culturel auprès des élèves de son territoire. Ce programme confère à la commune un statut unique de « ville expérimentale et pionnière » pour l’année scolaire 2017/2018.

Reportage vidéo

Mais surtout, cette expérimentation tout-à-fait spécifique, va permettre d’ouvrir l’accès à la culture à des milliers d’élèves cannois, de la maternelle à la terminale. « C'est aujourd'hui un événement particulier que nous vivons à Cannes, pour Cannes. Et qui a vocation à avoir une portée nationale », a rappelé le maire de Cannes en préambule de la présentation du dispositif EAC ce jeudi.
 

Pourquoi Cannes ?

Se construire, individuellement et collectivement, par la culture. C’est résolument le crédo – voire l’obsession –  de David Lisnard. Depuis le début de son mandat, le premier magistrat a engagé les établissements scolaires cannois dans une forte démarche artistique et culturelle. Sur l’année écoulée, à titre d’exemple, près de 90 % d’écoliers, un tiers des collégiens et des lycéens cannois (largement supérieur aux moyennes nationales) ont bénéficié d’une expérience culturelle, qu’il s’agisse de théâtre, danse, musique ou arts plastiques.

« La culture est une source d'épanouissement, de liberté et d'égalité des chances. La culture, c'est profondément républicain, a expliqué David Lisnard. La culture est universelle et nous permet d'être plus tolérants, plus modérés. C'est un langage commun. La culture, c'est de la fraternité. »

C’est cet enthousiasme, partagé avec la ministre de la Culture à plusieurs occasions, qui a largement convaincu le Recteur de l’Académie de Nice de mener l’expérimentation de l’EAC à Cannes. « J'ai proposé la Ville de Cannes pour l’Éducation Artistique et Culturelle parce que j'avais rencontré David Lisnard. Rares sont les élus engagés à ce point dans le domaine de la culture », s’est réjoui Emmanuel Ethis.


 

L’EAC, comment ?

Dès cette rentrée, une attestation d’Éducation Artistique et Culturelle pour tous les élèves scolarisés à Cannes est mise en place et remise à la fin de l’école primaire, du collège et du lycée.

Un document qui donne corps à l’éducation artistique et culturelle en tant qu’acquis pour chaque jeune vivant sur le territoire cannois et afin de mettre en valeur le parcours suivi par chacun des élèves sur l’ensemble de leur scolarité, sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire.

La mise en œuvre de cette attestation passe par :

  • L’engagement de tous les établissements scolaires cannois dans cette expérimentation (comité de travail mensuel réunissant tous les chefs d’établissement de la circonscription et l’inspecteur de l’Éducation nationale).
  • La mise en place de temps dédiés à l’Éducation Artistique et Culturelle afin de toucher 100 % des élèves scolarisés à Cannes (un projet d’éducation artistique et culturelle tous les ans, sur toute la scolarité et sur des domaines artistiques différents).
  • La proposition d’une offre culturelle variée en adéquation avec les programmes scolaires et les projets d’école ou d’établissement.
  • L’accompagnement et la formation des équipes éducatives et des intervenants aux ressources et aux pratiques artistiques dans les établissements et écoles par la direction de la culture de la Ville de Cannes.
  • La mise en place d’une labellisation d’Éducation Artistique et Culturelle pour la circonscription de Cannes.
  • Tous les élèves de CM2 recevront un document attestant du parcours d’Éducation Artistique et Culturelle cannois mis en place au cours de leur scolarité dans le 1er degré. Cette labellisation d’Éducation Artistique et Culturelle sera également généralisée aux collèges et lycées (une attestation sera délivrée au moment du diplôme national du brevet et du baccalauréat).
     

2017/2018 : la rencontre artistique

Cette année, axée sur la rencontre artistique, verra la multiplication des rencontres entre les écoliers et les artistes (la résidence auteur-illustrateur, les interventions d’artistes dans le cadre de la mise en place du diplôme d’État par l’École Régionale d’Acteurs de Cannes, les artistes en résidence au Suquet des art(iste)s, la présence des artistes programmés dans les Théâtres de Cannes…).

Les projets présentés aux élèves incluent trois piliers (rencontres, pratiques, connaissances) et mettent en œuvre le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

« Quelques 103 actions sont mises en place afin que nos jeunes reçoivent une éducation artistique culturelle, de façon verticale et horizontale, parce qu’il n'y a d'émancipation que par l'effort et l'apprentissage des savoirs. Cette éducation artistique et culturelle permettra de briser tous les déterminismes. La question de l'accès à la culture est donc cruciale, a conclu David Lisnard. Nous aurons réussi si les enfants se disent que la culture… c'est pour eux ! »