Arts visuels : « Cannes on air »… action !

Salles de montage, régies d’étalonnage, d’effets spéciaux et de mixage, auditoriums de bruitage et doublage, postes de graphistes, animateurs, story-boarders, studio…

1200 m2 pour les arts visuels

La mairie de Cannes ajoute un nouveau maillon à la chaîne de la création de contenus et, plus particulièrement, de contenus audiovisuels. Le projet d’un espace dédié ‑ 1 200 m2 au n° 1 avenue du Petit Juas – a été approuvé à l’occasion du dernier conseil municipal et prévoit ainsi la création d’un pôle créatif des arts visuels. Son nom : « l’Avant-garde ».

La municipalité cannoise a donc décidé de soutenir ce projet, en phase avec l’ambition affichée de développer la filière de l’économie créative. D’abord parce que la cité cannoise est devenue au fil des ans, et des événements qui ponctuent son calendrier, un Haut lieu de diffusion, de promotion, de commercialisation (Festival de Cannes et son marché, MIPTV, MIPCOM, Cannes Lions, MIPIM…). Sans oublier le futur grand événement en gestation : le Cannes Festival International des Séries, à compter d’avril 2018.

Formation aux métiers créatifs

Ensuite parce que ce projet de pôle créatif des arts visuels s’ajoute aux initiatives déjà engagées par la mairie de Cannes, à savoir la formation aux métiers créatifs. Le futur pôle universitaire de Bastide Rouge, au sein du technopôle de l’image, proposera ainsi un Diplôme Universitaire « Storytelling Institute » (Bac +4/5), un Master Humanités et Industries Créatives, un Master Journalisme International et Design de l’Information, un Master Production et Distribution numérique, un Diplôme Universitaire Sound design and engineering, une formation doctorale Médias immersifs.

L’Université de Los-Angeles partenaire

Dès le printemps 2018, en partenariat avec l’Université de Los-Angeles, un institut de Storytelling proposé par l’Université Côte d’Azur (U.C.A.) formera, à Cannes, une dizaine de jeunes auteurs à l’écriture de scénarios.


Illustration/Photomontage

En cohérence avec sa politique tournée vers l’économie créative, la Ville de Cannes a logiquement décidé de soutenir les deux porteurs de projet à l’origine de « l’Avant-Garde », sans participation financière municipale. « Ce projet Cannes On Air, s'il se concrétise, complètera l’offre déjà présente sur notre ville et renforcera l’attractivité de notre territoire » a commenté le maire de Cannes, David Lisnard.