Économies : le budget garde la ligne !

La mairie de Cannes n’économise pas ses forces… elle économise sur tout le reste !

Le vote des comptes administratifs a encore été l’occasion lundi 3 avril, en conseil municipal, de prendre les mensurations d’un budget en pleine forme. Résultats obtenus au prix d’efforts quotidiens pour s’imposer, sinon une diète, un régime minceur sans rogner sur la vitalité des services.

Faire mieux, avec moins

« La finalité n’est pas de faire une économie simplement pour faire une économie, a défendu le maire de Cannes, le but reste, avant tout, d’offrir un service public de qualité aux administrés ».

Économiser, c’est dégager un excédent de fonctionnement de plus de 75,8 millions d’euros en fin d’exercice 2016. « C’est défendre les contribuables cannois, un engagement fort que nous respections à l’euro près. Avec 0% d’augmentation des taux des impôts communaux », a confirmé David Lisnard.

Économiser les deniers publics communaux, c’est tenir les promesses et réaliser plus de 45 millions d’euros d’investissements, dans le respect des engagements pris. C’est diminuer la dette de plus de 42 millions d’euros. C’est baisser les charges à caractère général de la mairie de Cannes de 7,5%, « c’est exceptionnel ! »

Réorganiser, internaliser…

Depuis le printemps 2014, les services de la Ville traquent les niches et autres pistes de réduction des dépenses. La propreté urbaine a particulièrement relevé le défi. « À ce jour, ce service coûte 2 millions d’euros de moins par an grâce à l'internalisation de certaines prestations et une réorganisation », s’est réjoui le premier magistrat. Lundi soir, les élus cannois ont d’ailleurs approuvé une nouvelle reprise en régie des prestations de propreté urbaine, à savoir le balayage et le lavage mécanique des voies périphériques et souterrains piétons. Traduit en chiffres, cela donne plus de 600 000 euros d’économies supplémentaires chaque année, sans baisse de qualité.
 

30 M€ d’économies sur 6 ans

À force de petites et grandes économies, et selon les projections, la mairie de Cannes aura économisé sur le mandat de David Lisnard environ 30 millions d’euros net ! Autrement dit, c’est le coût d’un projet comme le campus universitaire de Cannes…