Cannes, ville pionnière de la lutte contre l’incivisme, crée les Palmes du Civisme

David Lisnard, maire de Cannes, a fait de la lutte contre l’incivisme la priorité de son mandat. Après avoir mis en place une stratégie globale basée sur l’information et la répression pour combattre activement ce qu’il considère comme un fléau, Cannes devient la première ville qui récompense l’engagement des individus et des structures collectives qui se sont illustrés par des actes citoyens forts, emplis de civisme.
 
Reportage vidéo

 
Le jeudi 27 juillet 2017, la Ville de Cannes a décerné les premières « Palmes du Civisme »  pour honorer sept Cannois et la Sécurité civile. Ces derniers ont tous comme dénominateur commun l’intérêt général placé au-dessus des intérêts particuliers. Ils ont œuvré dans les domaines de la sécurité, de la lutte contre les incivilités du quotidien, de l’éducation à la citoyenneté. Par leurs actions concrètes, responsables et remarquables, ces Cannois ont mis en exergue les valeurs citoyennes qu’incarnent ces « Palmes du Civisme »

David Lisnard a rappelé :
« En 2014, les déjections canines coutaient 700 000 euros à la communauté, en 2016, nous sommes à 180 000 euros. C’est beaucoup mieux… mais toujours trop, je préférerais affecter cet argent à la police municipale, à une école ou une manifestation culturelle »
Le Maire de Cannes a chaleureusement félicité les récipiendaires et expliqué l’importance de leur action :
« Vous vous êtes illustrés par votre courage en permettant l’arrestation d’agresseurs, par votre engagement dans la défense des écosystèmes ou encore la remise en état d’un quartier. Vous encouragez le renouveau civique. Je pense profondément qu’il n’y aura pas de renouveau structurel du pays s’il n’y a pas de renouveau de l’esprit civique. Parce que l’incivisme détruit le cadre de vie. Je le dis souvent, c’est un bras d’honneur à la société et un abandon de soi »
 

Lutte contre l'incivisme - En savoir