Lutte contre le terrorisme : Cannes se donne les moyens

Approuvé à l’unanimité. Si les élus ont longuement abordé la question du risque terroriste lundi soir en conseil municipal, la délibération relative au Plan Communal de Prévention des Risques Terroristes a été adoptée sans faire un pli.

Investissement pluriannuel de 5 ans

Ce sont donc 5 millions d’euros qui seront investis dans les prochaines années pour doter la ville de tous les équipements nécessaires à la protection de sa population et de ses équipements, dans l’exacte lignée des actions entreprises par la mairie depuis le printemps 2015. « Les communes représentent un maillon essentiel de la chaîne de sécurité, a commenté le maire de Cannes. Lutter contre le terrorisme nécessite aujourd’hui de passer par une adaptation de l’espace public. »

Si la mission régalienne de sécurité relève d’une compétence étatique, David Lisnard mène une politique volontariste en matière de prévention du terrorisme. En effet, la Mairie de Cannes a engagé, pour la première fois en France à l’initiative d’une commune, un audit de sécurité de son territoire. Point de départ d’un plan innovant dont les mesures concrètes ont été mises en place lors des grands événements comme le Festival de Cannes, des soirées de feu d’artifices, tous les grands rassemblements, mais aussi pour la protection permanente des bâtiments publics, notamment des écoles.


Cannes a éprouvé ses dispositifs, avec le concours des forces de l’ordre et de secours, lors d’un exercice de simulation d’attentat grandeur nature en avril 2016

À lire aussi l'actualité : Exercice attentat : un « + » pour Cannes

« Procédures de protection, surveillance, alerte et intervention »

 « La menace terroriste qui pèse sur notre pays et les passages à l’acte qui ont endeuillé la France montrent qu’aucune ville n’est à l’abri d’un attentat. Notre rôle de responsable public, même si nous sommes conscients que le risque zéro n’existe pas et n’existera jamais, est de tout mettre en œuvre pour limiter le risque en adoptant les bonnes attitudes et procédures à la fois de protection, de surveillance, d’alerte et d’intervention » a rappelé l’édile.

La récente rentrée scolaire a été l’occasion déjà de mesurer l’application concrète des mesures destinées à la protection des enfants et des personnels dans les écoles et crèches de Cannes. Les établissements ont ainsi été équipés de 250 boutons alarme reliés au Centre de Protection Urbain, de boutons d’alerte portatifs reliés au CPU pour les personnels aux entrées des établissements, de caméras de vidéosurveillance à chaque accès, la présence systématique de policiers municipaux aux heures d’entrée et de sortie, en réseau avec des « Citoyens vigilants » (dispositif citoyen créé au lendemain des attentats de Paris).

D’autres dispositifs sont en cours de déploiement dans les sites scolaires, dont la rehausse des clôtures à 2,5 mètres de haut, l’occultation des cours d’écoles et des classes pour empêcher les repérages extérieurs, la protection des accès par des plots rétractables anti-intrusion de véhicules, la mise en place de protocoles d’alerte et de gestion en cas de crise.

Des équipements adaptés

Avec la même exigence sécuritaire, la mairie de Cannes poursuit son plan de prévention qui passe désormais par des acquisitions adaptées : détecteurs de masses métalliques, herses, gilets pare-balles lourds pour la police, boucliers et casques d’intervention, poste de police mobile… La brigade cynophile devrait également passer de 4 à 12 auxiliaires canins formés à la détection d’armes et d’explosifs. Concernant les dispositifs de surveillance de l’eau potable, la ville a prévu la mise en place d’une sonde Kapta afin de contrôler la qualité sur les sites sensibles.

Les grands événements et les congrès feront l’objet des mêmes protocoles et dispositifs de sécurité du public mis en œuvre à l’occasion des feux d’artifices.

Un système de fermeture des ports

Enfin, en dehors des lieux publics de transit (gare, etc.) ou de fréquentation (rues commerçantes, etc.), le maire de Cannes prévoit une protection renforcée pour les plages, ainsi que la mise en place d’un système de fermeture des ports en cas de tentative d’intrusion.

La Mairie de Cannes analyse avec discernement toutes les mesures aptes à amplifier la protection de son territoire, avec notamment la possibilité de fermer tout ou partie la ville en cas de nécessité, de déployer des systèmes d’alerte à la population et de développer la culture du risque.

Un plan de prévention des risques terroristes qui nécessite aujourd’hui un investissement pluriannuel de 5 millions d’euros. « Quand j’ai élaboré mon projet de mandat, j’avais prévu d’augmenter la sécurité de certains sites cannois… mais il ne s’agissait pas, à l’époque, d’élaborer un tel plan, a regretté David Lisnard. Cette prévention des risques terroristes exige donc aujourd’hui des économies supplémentaires afin d’être financée, dans le respect de mes engagements envers les contribuables ».