Les sans domiciles soignés au CCAS de Cannes

C’est un partenariat qui fonctionne. L’œuvre conjointe du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Cannes et de la Croix–Rouge pour offrir des soins aux personnes sans domicile.

Le partenariat est né en avril 2015 et, depuis un an et demi, ce service rendu à une population en situation de précarité a permis d’accueillir en consultation plus de 160 personnes à l’occasion des permanences médicales organisées chaque mercredi de 10h à 11h par des médecins bénévoles (intervenant déjà à la Croix-Rouge).

Les usagers qui fréquentent l’accueil de jour de la rue Lycklama ont ainsi accès à des soins immédiats, sans rendez-vous. La Mairie de Cannes a mis un local à disposition de ces consultations médicales avec le matériel adéquate et les médicaments de première nécessité.

« Le travail social est civique, associatif et municipal »

À l’occasion d’une visite à l’accueil de jour, ce mercredi 14 septembre, afin de remercier vivement le personnel et les médecins, le maire de Cannes s’est félicité de ce partenariat CCAS-Croix-Rouge qui illustre à quel point « le travail social est, à la fois, civique, associatif et municipal. Ces permanences médicales s’inscrivent dans la politique sociale globale menée à Cannes. Depuis 2014, alors que la mairie mène une politique rigoureuse d’économies, le budget de l’action sociale a été sanctuarisé. » À savoir plus de 10 millions d’euros de subventions allouées chaque année.

Pour David Lisnard, il s’agit d’un « véritable choix. Celui d’aider ceux qui souffrent sans pour autant faire de l’assistanat. Si la politique sociale a toujours été une tradition à Cannes, une ville très contrastée, il y a un juste équilibre à trouver entre l’aide portée à ceux qui en ont besoin et le respect du cadre de vie des Cannois. »