Vence adopte la campagne cannoise de lutte contre l’incivisme

La lutte contre l’incivisme menée à Cannes fait désormais campagne à Vence. Même visuels (ou presque), même message… même combat.

Depuis que David Lisnard a fait de la « lutte contre l’incivisme la cause municipale de son mandat », l’exemple cannois fait des émules dans d’autres communes, plébiscité par l’Association des Maires de France. Et désormais, aussi, par la cité vençoise qui vient tout juste de reprendre à son compte la campagne anti-incivisme développée par la mairie de Cannes.

Reportage vidéo

« C’est de Cannes que tout part ! »

Loïc Dombreval partage cette idée que la « ville est un espace collectif et le respect des règles de vie commune est primordial à la qualité de vie ». Le maire de Vence a salué l’action de son homologue cannois : « Merci, car c’est de Cannes que tout part ! Nous vous remercions également de nous avoir autorisés à réutiliser votre campagne qui porte efficacement ses fruits ».

David Lisnard s’est réjoui de voir les Vençois faire cause commune avec Cannes. « Plus on en parle et plus ce combat fonctionne ». Et le premier magistrat cannois d’insister : « L’incivisme est irrespectueux pour les agents qui nettoient, irrespectueux pour les contribuables et irrespectueux pour nous-mêmes. L’incivisme porte atteinte à la qualité de vie et l’attractivité de nos territoires. Nos villes dépendent, avant tout, du comportement de chacun d’entre nous ».

Éducation, prévention, information, répression

À Cannes, l’approche se veut globale : éducation, prévention, information (notamment à travers la campagne de communication reprise à Vence) et répression. « Nos différentes actions sont complémentaires. Pour être parfaitement honnête, je ne suis pas encore satisfait. Il ne faut rien relâcher. Et malheureusement, s’attaquer au portefeuille reste obligatoire. A Cannes, nous avons déjà dressé prêt de 30 000 PV depuis 2014. Les policiers municipaux doivent être conscients de la légitimité de leur intervention», a souligné David Lisnard, dont le but reste indéfectible : « Passer de la lutte contre l’incivisme au renouveau civique »…