Tour d’horizon des grands projets à La Bocca

Cap à l’ouest pour les grands projets d’avenir. Et quelle meilleure occasion qu’un conseil municipal délocalisé à Cannes La Bocca pour évoquer les actions engagées dans le quartier.

Le maire de Cannes a profité de cette séance spéciale et d’un auditoire massif pour faire un point d’étape des projets structurants en cours sur le secteur boccassien. Un tour d’horizon qui, sans être exhaustif, montre l’étendue des projets, proportionnelle à l’étendue de la volonté municipale. « Cela traduit le renouveau de La Bocca autant que la défense du mode de vie boccassien. Nous faisons des projets pour les habitants et pour développer la ville », a estimé David Lisnard avant de s’arrêter sur chacun des projets, déjà lancés, et en passe de façonner l’avenir du quartier.

1° Campus universitaire + Cité des entreprises

2° Multiplexe cinématographique

3° Nouvelle bretelle d’accès à l’autoroute A8

4° Aménagement et sécurisation de l’av Michel Jourdan (RD9)

5° Création d’une salle des fêtes

6° La présentation du projet de la Nouvelle Frayère

7° Mise en valeur et protection de la Basse Vallée de la Siagne

 

Campus universitaire + Cité des entreprises

Cannes, ville universitaire ! Il s’agit d’un projet phare et structurant situé à La Bastide Rouge, qui va non-seulement métamorphoser l’entrée ouest de la ville mais aussi sa structure démographique. L’implantation d’une Université à Cannes permettra d’offrir aux jeunes des possibilités de formation ‑ correspondant à la spécificité économique et culturelle de la ville de Cannes ‑ et d’emplois. Le campus et la Cité d’entreprises cohabiteront et certains locaux seront partagés afin de permettre une fertilisation croisée entre le monde universitaire et le monde entrepreneurial.

L’objectif est de doubler le nombre d’étudiants pour composer un site à part entière de l’Université Côte d’Azur avec l’Université Nice Sophia Antipolis et l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (E.S.R.A.), à travers la création d'un Pôle "Nouvelles écritures, nouveaux médias, Cinéma" (D.U., Licence et Masters).

La Cité des entreprises permettra, quant à elle, d’accueillir une centaine d’entrepreneurs et salariés, auxquels s’ajouteront des utilisateurs ponctuels.

Le campus universitaire et de la Cité d’entreprises représentent ainsi un investissement de 30,3 millions d’euros, qui a fait l’objet d’un concours de maîtrise d’œuvre. « Ce projet a véritablement passionné les architectes internationaux, s’est réjoui le maire de Cannes. Nous avons reçu 80 dossiers de candidatures ». Une première phase, en mars 2016, a permis de sélectionner trois architectes de renom qui sont invités à remettre leur esquisse fin octobre 2016 pour un choix définitif du maître d’œuvre fin 2016.

Le début des travaux est prévu pour l’été 2018 et une livraison de l’ensemble à la rentrée universitaire 2019 :

  • 3 485 m² de surface utile, dont 900 m² mutualisés entre l’UNS et l’ESRA.
  • Une cafétéria CROUS : 260 m².
  • Une résidence étudiante de 140 studios et des locaux communs, située dans un bâtiment isolé d’une superficie utile de 4 200 m².
  • Un parking de surface de 500 places (dont 75 réservées à l’Université et 30 au CROUS).

Haut de page

Multiplexe cinématographique

Un cinéma – annoncé comme l’un des plus beaux multiplexes cinématographiques de France ‑ à la pointe de la technologie et digne de la réputation de Cannes. Avec un parti pris architectural fort pour l’entrée de ville à la Bocca, conçu par l’architecte Rudy Ricciotti.

Le projet a été approuvé par la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) en mai dernier, à l’unanimité de ses membres. La commission estime que le « Cineum Cannes » répond « aux attentes du bassin de population et contribuera au rééquilibrage de l’offre dans le département », « donne une image novatrice de l’entrée de ville » et « s’inscrit dans le sens des orientations du schéma de cohérence territoriale ».

  • Superficie de 9 230 m², avec 12 salles (2 450 fauteuils), quatre espaces de restauration, un espace ciné-culture, ainsi qu’un back-stage-zone qui présentera « l’envers du décor » d’un film en projection, avec costumes et autres éléments scéniques.
  • Le premier en Europe à être équipé entièrement en technologie DOLBY ATMOS et le premier de France en technologie DOLBY CINEMA. Il proposera aux spectateurs un écran de 24 mètres, le plus grand du sud-est de la France.

Coté parkings, l’ensemble formé avec le campus universitaire et la Cité d’entreprises bénéficiera de 450 places en surface, agrémenté des 120 places du Palais des Victoires et des 240 places du stade de Coubertin, soit un potentiel de plus de 800 places. La création d’un millier de places en silo est également prévue (après 2020).

A noter que ce cinéma nécessite un investissement privé d’environ 25 millions d’euros.

Le démarrage des travaux est programmé en mai 2017 pour une livraison en 2018.

Haut de page

Nouvelle bretelle d’accès à l’autoroute A8

Il s’agit de réaliser un accès direct à l’autoroute A8 afin de fluidifier le trafic en sortie Ouest de la ville via une entrée directe vers l’autoroute A8 en direction de Nice depuis l’avenue Saint-Exupéry, en amont du giratoire des Tourrades.

Au vu des projets en cours sur le secteur boccassien, la création de cet accès direct apparait aujourd’hui plus que nécessaire. Il permettra ainsi de renforcer l’attractivité de la zone d’activité des Tourrades, d’offrir une bonne desserte du technopôle de la Bastide Rouge et faire face aux évolutions de trafic à venir.

Un projet qui a d’ores et déjà été soumis une consultation préalable à la déclaration d’utilité publique qui s’est déroulée au printemps dernier. L’arrêté préfectoral déclaratif d’utilité publique a ainsi été pris le 8 août 2016.

L’étude de trafic réalisée montre, en effet, que la réserve de capacité de l’avenue Saint-Exupéry passera de - 3 % à + 44 % ! Le secteur supporte actuellement un trafic de 11 000 véhicules par jour (en direction de Nice). Les bénéfices seront donc multiples :

  • Délester le giratoire de Saint-Exupéry.
  • Faciliter la liaison entre le giratoire des Tourrades et celui de Saint-Exupéry.
  • Remédier aux phénomènes de saturation sur le giratoire des Tourrades.
  • Améliorer la circulation dans la zone des Tourrades.
  • Éviter les phénomènes de blocages successifs des carrefours allant du giratoire de Saint-Exupéry à celui de la Résistance , notamment au niveau du giratoire de Saint-Jean Cassien.

Les travaux devraient démarrer début 2018 pour une mise en service envisagée pour le début de l’automne 2019. « Ce projet est à même de décongestionner réellement le point noir automobile que représente aujourd’hui le secteur des Tourrades », a jugé le maire de Cannes.

Haut de page

Aménagement et sécurisation de l’av Michel Jourdan (RD9)

Une belle entrée de ville à Bocca nord. L’aménagement de l’avenue Michel Jourdan, dans sa portion comprise entre le Pont d’Avril et le giratoire de l’Abadie, consistera aussi à sécuriser les déplacements sur cet axe qui voit passer quelque 13 000 véhicules par jour (dans les deux sens).

L’opération conjointe Mairie de Cannes-Département des Alpes-Maritimes intègre :

  • L’enfouissement des réseaux en concertation avec les différents concessionnaires concernés.
  • La création d’une piste cyclable côté ouest de la route.
  • La réalisation d’un trottoir côté est sur l’ensemble du linéaire concerné.
  • L’aménagement de stationnements longitudinaux.
  • La reconstitution de la voirie.

Les travaux pourraient débuter en septembre 2017, pour une durée de huit mois.

Haut de page

Création d’une salle des fêtes

« C’est un vrai manque pour les familles boccassiennes ». C’est le constat qu’avait fait David Lisnard quand il a constitué son projet de mandat et sa volonté de créer à Cannes La Bocca une salle des fêtes qui puissent « accueillir les événements privés, comme les mariages, baptêmes… ».

Le projet est donc lancé et prévoit :

  • La création d’un espace de 600 m2, composé d’une grande salle pour l’accueil de 250 convives assis (ou 300 debout) avec présence d’une scène.
  • Un traitement acoustique afin d’éviter les nuisances sonores auprès du voisinage.
  • Un hall d’entrée, un office de réchauffage et des vestiaires.
  • Une loge pour le gardienchargé de faire respecter le règlement intérieur.
  • Une offre de stationnement.

Deux sites potentiels ont été identifiés et sont actuellement à l’étude : un sur l’avenue de la Roubine et le second en lieu et place la piscine Coubertin. Une décision sera prise d’ici la fin 2016 au regard des études de programmation. En séance du conseil municipal, le premier magistrat a confié sa préférence pour une installation dans le secteur de Courbertin, jugé plus adapté.

La livraison de la salle des fêtes est programmée pour le 1er semestre 2020.

Haut de page

La présentation du projet de la Nouvelle Frayère

Le projet de la Nouvelle Frayère a été présenté au printemps 2016, avec un objectif : améliorer la qualité de vie des habitants. « Contrairement aux idées reçues, La Frayère est un lieu équipés en services publics, a estimé David Lisnard, mais le quartier reste trop difficile et mérite davantage de tranquillité publique ». Un protocole de préfiguration a ainsi été signé en mai 2016, entre les différents partenaires (État, Ville de Cannes, C.A.C.P.L., Région, A.N.R.U., A.N.A.H., Logirem et Caisse des Dépôts et Consignations).

Pour autant, la Mairie de Cannes a décidé d’engager des actions sur le quartier sans plus attendre, autour des axes suivants :

  • Une nouvelle sécurité avec la présence d’un poste de Police Municipale, de nouvelles caméras, des opérations Structure Légère d’Intervention et de Contrôle (S.L.I.C.) ou la réactivation et la modernisation des cellules de veille (dispositif qui permettra d’échanger régulièrement sur les difficultés du quartier avec les partenaires institutionnels ou associatifs qui y interviennent).
  • Une nouvelle action sociale pour la jeunesse : des équipements sportifs de qualité, un maillage associatif très présent, la démolition de la Villa Frayère et la requalification des lieux, l’installation d’un centre social en plein cœur de Sainte Jeanne.

  • la réalisation d’un nouveau centre social ou une nouvelle médiathèque.
  • Une nouvelle qualité des espaces publics : la réalisation de travaux de mise en sécurité de l’école la Frayère.
  • Une nouvelle offre de services publics : une crèche de 25 berceaux, le club Bel Age, le city stade, etc…

Haut de page

Mise en valeur et protection de la Basse Vallée de la Siagne

La Mairie de Cannes poursuit l’aménagement du « poumon vert » de Cannes la Bocca, un espace naturel du territoire cannois dédié à l’agriculture et aux activités de loisirs en plein air :

  • 48 hectares dédiés à l’agriculture sur lesquels quatre exploitations sont déjà installées : un apiculteur, un maraicher, un producteur de graines germées et un producteur de spiruline. Un producteur en aquaponie doit prochainement s’implanter (nouvelle convention est en cours), ainsi que 48 parcelles de 100 m² de jardins familiaux, un verger de 200 arbres fruitiers.

  • 20 hectares dédiés aux espaces naturels destinés à servir de zone d’expansion des crues lors d’évènements pluvieux et contribuer au développement naturel de la biodiversité de la faune et de la flore.
  • 7 hectares pour des espaces de loisirs et de détente, entre le chemin de la plaine de Laval et du Béal (promenade à pied ou à vélo, pêche, découverte de la faune et de la flore, pique-nique en famille, jeux de plein air, parc de loisirs d'accrobranche…).
  • Les serres municipales de la direction des espaces verts.

L’aménagement de la promenade le long du Beal se poursuit avec la création d’un chemin piétonnier sur un total de 1,9 km, d’ici la fin de l’année. La municipalité projette aussi à terme l’installation d’une ferme pédagogique.

Le cap est fixé, le maire l’a clairement rappelé : « La basse vallée de la Siagne restera un espace sanctuarisé ».

Haut de page