Conseil Municipal : révolution annoncée à Bocca centre

« Vivre mieux à La Bocca ». C’est le message que le maire de Cannes et l’ensemble des élus sont venus délivrer ce lundi soir au cœur du quartier lors d’un conseil municipal délocalisé pour l’occasion. Une séance 100 % Bocca déclinée à travers une série de délibérations exclusivement consacrées au quartier.

C’est, aussi, le message que sont venus écouter les Boccassiens qui ont afflué en masse à l’école de la Verrerie où se tenait ‑ pour la première fois dans l’histoire de Cannes – un tel rendez-vous municipal.

Un chantier à 24 millions d’euros

David Lisnard a vivement salué la présence massive de l’auditoire. « Merci pour l’intérêt que vous manifestez. Nous sentons que La Bocca a besoin de soins. C’est un quartier qui se trouve à la croisée des chemins », a commenté l’édile en préambule de la séance.

Entre autres projets structurants, il a donc été largement question de l’aménagement et l’embellissement du centre de Cannes La Bocca. Un chantier d’envergure, échelonné sur plusieurs années, et fort d’une collaboration financière majeure entre la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins et la commune de Cannes, à hauteur de 24 millions d’euros.

Rénovation totale de… 76 000 m2

Le projet est global. Il concerne très exactement 76 700 m2 ! Avec un axe majeur de 56 500 m: du rond-point de la Gaieté à l’ouest, à La Licorne à l’est ; du nord de la place Paul Roubaud au sud de l’avenue Pierre Sémard ; avec l’ensemble des rues adjacentes concernées.


Cliquer sur le plan pour zoomer

Le projet de rénovation du centre boccassien a été conçu en fonction des grandes priorités du quartier :

  • Renforcer l’attractivité : cela passe par le réaménagement et embellissement des espaces publics la création de zones de terrasses commerciales qualitatives, la création d’une zone commerçante à fort pouvoir d’attractivité.
  • Créer des lieux de convivialité sécurisés : avec l’aménagement de larges trottoirs et de surfaces piétonnes sécurisées.
  • Augmenter le stationnement : 1 410 places pour les véhicules, autrement 160 places supplémentaires. Sans oublier une offre complémentaire pour les 2 roues, PMR, arrêts minutes et aires de livraison.
  • Apaiser la circulation : en réduisant la vitesse (zone 30 et 20 km/h) et en diminuant le flux sur l’avenue Francis Tonner par une gestion dynamique de la circulation. Des itinéraires alternatifs ou incitatifs seront conseillés pour apaiser la circulation sur l’avenue Francis Tonner.


Cliquer sur le plan pour zoomer

Tonner, Roubine, Marco Del Ponte, Sémard et Roubaud sud

Le nouveau centre de la Bocca se dessine aujourd’hui. Après un temps administratif et technique (lancement du marché de travaux, consultations, travaux des concessionnaires de réseaux…), le chantier devrait concrètement démarrer dans le courant du quatrième trimestre 2017 pour une livraison à l’été 2018.

C’est donc par là que va commencer la révolution boccassienne, de l’avenue Francis Tonner, en passant par la Roubine et Marco Del Ponte, jusqu’à l’avenue Pierre Sémard, avec la création d’une coulée verte vers la mer, et le parvis sud de la place Roubaud. Pour faire de cette place du marché de Cannes La Bocca « un bel et grand espace minéral en centre-ville, a précisé le maire. Il faut garder La Poste, mais sans qu’elle sépare la place en deux comme c’est le cas aujourd’hui. »

Création d’une Maison des Associations

Cette transformation sera complétée par la création d’une Maison des Associations, avec une antenne de justice, rue de la verrerie. Délibération approuvée à l’unanimité. Les structures associatives boccassiennes pourront ainsi profiter d’un espace dédié d’environ 300 m2 et du service Associations + en plein cœur du quartier.

Quant aux habitants, ils pourront compter, le cas échéant, sur le soutien juridique de l’antenne de justice, Cannes étant « une des rares villes à proposer un service judiciaire de proximité ».

Dynamisme économique

Enfin, l’embellissement de l’épicentre du quartier s’accompagnera d’actions en faveur de la relance économique, notamment à travers l’acquisition de fonds de commerce, afin de protéger et dynamiser le tissu commercial et l’artisanat boccassiens. Les élus du conseil municipal ont ainsi approuvé le rachat du fonds de commerce de la boucherie du centre de La Bocca, « La Cannoise ». Avec une volonté forte et qualitative : « Nous travaillons sur le projet d’une halle de commerces de proximité avec, pourquoi pas, des produits issus des productions locales de la basse vallée de la Siagne »,  s’est enthousiasmé David Lisnard.

« Notre ambition est de faire de La Bocca une galerie marchande à ciel ouvert où nous avons envie de venir faire les magasins, boire un verre… Nous souhaitons défendre l’art de vivre de La Bocca, sa qualité de vie et sa convivialité villageoise. Nous devons également assurer son développement et la sauvegarde du commerce de proximité. C’est là tout l’équilibre à mettre en place et le sens de notre action. »

Reportage vidéo