« Le Suquet des art(iste)s » entre dans sa 2e phase

Picasso, Mérimée, Liégeard, Négrin, Chevalier… Cannes garde l’art dans l’âme. Et sur la butte de son Suquet historique dont le charme authentique reste une source d’inspiration inépuisable. Et donc le lieu tout désigné pour accueillir la résidence d’artistes, « Le Suquet des art(iste)s ».

Dans la première phase des travaux, achevée en juillet 2015, trois ateliers d’artistes cannois ont ainsi été créés sur quelque 500 m2. On y retrouve des talents locaux (Olll, Richard Ferri-Pisani et Gregory Berben) qui, ponctuellement, accueillent le public dans leur sphère artistique.

Le projet de la Mairie de Cannes ‑ qui constitue l’un des engagements de mandat du maire David Lisnard – entre dorénavant dans sa deuxième phase. Les travaux viennent d’être officiellement lancés cette semaine. « La Côte d'Azur représente une terre ancestrale, propice à l'art. Et au milieu de cette terre, il y a une pépite qui s'appelle Cannes. Et à Cannes, une autre pépite qui s’appelle : le Suquet », a commenté David Lisnard a l’occasion d’une visite de début de chantier.

523 m2 de Creative Lab dédié aux expos et arts numériques

Une visite souterraine puisque cette deuxième phase de travaux correspond à la transformation de l’ancienne morgue en galerie artistique. Soit 523 m2 bientôt aménagés en Creative Lab, autrement dit un espace dédié aux expositions, avec un couloir de street art, ainsi qu’un laboratoire d’art numérique pour laisser place à toutes les formes d’expression. L’ancien monte-charge métallique sera rénové de sorte à créer un puits de lumière. Un ascenseur sera également installé pour une accessibilité totale entre la cour intérieure de la résidence d’artistes et le square Musso, de même qu’un escalier de secours ouvert sur ce même square et la mise aux normes de l’escalier de la rue Hibert.

Protéger et valoriser le Suquet : « Une nécessité patrimoniale »

Sans oublier, donc, l’aménagement des abords à travers la réorganisation du square et des terrains de boules afin de mettre en valeur une vraie place centrale. La poursuite de la piétonisation avec les nouveaux pavés et l’embellissement global du quartier. La Mairie de Cannes prévoit également, à terme, la création d’un parking de proximité pour faciliter la vie des habitants et favoriser le commerce de proximité.

Ce projet marque, selon le premier magistrat, « la volonté et l’action municipales de protéger le Suquet, de le sanctuariser. C'est une nécessité patrimoniale. C’est aussi le début d'un processus de renouveau pour le Suquet, qui voit s’installer de plus en plus d'artistes. Ce qui est une bonne nouvelle pour la culture, pour l'âme de ce quartier historique et pour l'attractivité de Cannes ».

« Le Suquet des art(iste)s » devrait accueillir ses premières expositions en septembre prochain.