Médaille d’or de la Ville pour l’association « J’avais faim »

« J’avais faim » garde le cap et le soutien indéfectible de la Mairie de Cannes. En trois décennies, l’association a servi pas moins de 270 000 repas. Sans jamais songer à raccrocher le tablier.


Pour marquer ce 30e anniversaire et son attachement à cette structure cannoise fondée par l'ancien Archiprêtre de Cannes, Pierre Roubaudi, le maire David Lisnard a décidé de décerner, à titre collectif, la médaille d’or de la Ville. Une façon pour l’édile de mettre à l’honneur les 90 bénévoles qui forment les rangs de cette « chaîne vertueuse de solidarité cannoise ». Parce que « le bonheur, c'est de servir, c'est de donner. J'avais faim fait du bien, à ceux qui donnent, à ceux qui reçoivent ». Avec cette particularité essentielle, a souligné le maire, « d’apporter un repas à des personnes en difficulté certes, mais assises à table. Ce que vous leur offrez, donc, c’est aussi de la dignité. »


De fait, « la Mairie de Cannes restera un partenaire fiable de l’association », a assuré David Lisnard à l’adresse des bénévoles et donateurs. Avec cette volonté de poursuivre une politique sociale cannoise volontaire, bien qu’elle provoque, en contrepartie, une certaine « attractivité pour la misère ». Et place trop souvent Cannes en situation « d’assumer pour d'autres communes. »

Renseignements utiles : association « J'avais faim »