Rénovation de Bocca Centre : 76 000 m2 passés en revue

Salle comble pour une concertation très attendue. Moins attendue, toutefois, que le projet auquel elle a trait : la rénovation et l’embellissement du centre de Cannes La Bocca.

Un projet ambitieux, sans précédent, qui porte sur la requalification de plus de 76 000 m2, validé à l’occasion d’un conseil municipal en octobre et présenté ce jeudi soir à la population dans le cadre de la réunion de concertation publique.

Qualité de vie + attractivité

Le maire de Cannes a donc tenu à rappeler l’ossature de projet : « Cette rénovation majeure de Cannes la Bocca centre n'a qu'une seule vocation : renforcer l'attractivité et la qualité de vie des habitants », a rappelé le maire de Cannes en introduction de la présentation du projet.

Cette requalification aura pour effet de remettre de la cohérence dans le centre boccassien qui, ces dernières décennies, s’est développé « d'une façon un peu anarchique ».

Donner envie de faire ses courses à La Bocca…

Parmi les grands objectifs que la mairie de Cannes a inscrit à son cahier des charges ‑ après de nombreuses consultations auprès des associations, commerçants, riverains… ‑ les grands axes se dessinent clairement :

  • La qualité de vie des habitants. Moins de bruit (le nouveau revêtement par exemple absorbera 20 % des nuisances sonores dues à la circulation), moins de vitesse, plus d’espace avec notamment de larges trottoirs, plus d’esthétisme à travers un aménagement harmonieux minéral et végétal de qualité…

  • Attractivité commerciale. Création d’une zone commerçante à fort pouvoir d’attractivité, véritable « galerie à ciel ouvert », agrémentée de terrasses commerciales de grande qualité. La Poste sera déplacée dans le périmètre de la place Roubaud. La Halle du marché sera reconstruite de façon plus qualitative, plus attractive et plus fonctionnelle. Tout sera mis en œuvre afin de créer les conditions d’une animation commerciale et culturelle. Un théâtre de verdure sera implanté.

  • Apaiser la circulation. La réduction de la vitesse se couplera à une gestion incitative et dynamique de la circulation. « Les voitures circulent moins vite, c'est sécurisant, et elles polluent moins. Et c’est ainsi qu’on parvient aussi à retrouver des flux automobiles plus fluides », a précisé David Lisnard. Des panneaux à messages variables seront disposés pour indiquer les itinéraires alternatifs, les stationnements, et ainsi fluidifier la circulation au centre du village.

  • Amélioration de l’offre de stationnement. L’offre de stationnement sera optimisée. Le projet prévoit de disposer d’environ 1 350 à 1 400 places au terme du projet (soit 85 à 135 places supplémentaires), avec un vrai travail sur la qualité du stationnement (arrêts minutes, intelligence urbaine…).

  • Des transports en communs intégrés. Cette rénovation intègre avec pertinence l’axe BHNS à l’espace urbain (pas de voie réservée BUS).

« Il faut qu'on ait envie de venir ses courses à La Bocca. Il faut que les habitants de l’ouest, de La Roquette, Pégomas, etc. viennent consommer à La Bocca. Nous allons également tirer le marché boccassien vers le haut ». Et l’édile cannois de promettre : « Il y aura un vrai geste architectural, notamment pour la halle du marché. Nous soignerons tous les détails ».

Un chantier en 2 phases pour réduire la gêne

Quant au chantier, préoccupation légitime des commerçants et des habitants, il sera réalisé en deux phases. La première concerne le secteur Francis Tonner - Roubine - Place Roubaud Sud et Pierre Sémard. Les travaux préparatoires de réseaux démarreront au premier trimestre 2017, suivi à la fin de l’année par les travaux de voirie et d’infrastructures. La livraison de cette phase 1 est prévue au printemps 2019.


Cliquer pour zoomer

Pendant la réalisation de cette première phase, les Parking Verrerie, Roubaud Nord, Roubine et Troncy resteront accessibles. Le marché sera maintenu mais repositionné en fonction du chantier.

Enfin, la phase 2 (Place Roubaud Nord et les rues adjacentes) sera engagée en fonction des négociations avec la POSTE, la SNCF et des arbitrages budgétaires. Elle fera l’objet d’une concertation spécifique en temps voulu.

« C’est un projet majeur que nous travaillerons par tronçon, sur chaque phase du chantier, afin de faciliter au maximum la vie des commerçants autant que des riverains », a conclu David Lisnard.

Découvrez le projet (présenté en octobre)