Orientations budgétaires : les efforts paient !

Gestion saine et prudente, protection du contribuable, dépenses en baisse, économies à tout-va, désendettement… À Cannes, la méthode fait ses preuves et porte un nom : « La rigueur constructive ». C’est sous cet intitulé prometteur que s’amorcent l’année 2017 et les orientations budgétaires qui la caractériseront.

28 millions d’euros d’excédent disponible

Ce lundi soir, en salle du conseil municipal, l’heure était à l’examen de la situation financière de la Ville. Un exposé auquel le maire de Cannes s’est prêté avec pédagogie et enthousiasme. Car si les contraintes extérieures – contexte économique national atone couplé aux ponctions de l’État – ont de quoi plomber le moral… elles ne plombent pas les finances cannoises !

« Nous abordons désormais les années difficiles auxquelles nous nous attendions, a prévenu David Lisnard. Mais pour l'instant, les choses se présentent de façon positive pour Cannes. » Notamment parce que la municipalité termine l’exercice 2016 avec « un excédent disponible – une fois le besoin de financement d’investissement couvert – de plus de 28 millions d’euros. C'est un bon résultat pour démarrer 2017 ».

Baisser les dépenses sans baisser la qualité du service

Le serrage de boulot annoncé par le premier magistrat dès 2014 a porté ses fruits. La mairie de Cannes est parvenue à dégager d'importantes économies qui se traduisent, en cette fin d’année, par des recettes supérieures aux dépenses de 42 millions d’euros. « Nous avons fait le choix de l'attractivité fiscale et de la sobriété budgétaire. Pour la troisième année consécutive, nous baissons nos dépenses. » Les charges à caractère général sont ainsi en net recul de 3,3 millions d’euros (- 6,6 %) par rapport à 2015. Elles baisseront encore en 2017, de plus de 7 %. Quant aux charges de personnel, elles ont diminué (malgré la revalorisation du point d’indice) de 600 000 euros, ce qui représente une centaine d’agents de moins dans les effectifs municipaux en deux ans. David Lisnard s’est dit « partisan des économies financières quand elles servent l’intérêt général. » L’édile estime qu’il existe « encore des niches de productivité à trouver au sein de la mairie ». Mais pas question pour le maire de Cannes d’économiser au détriment de la qualité du service public rendu à la population.

La dette diminuée de 35 millions d’euros fin 2017

Pas question non plus de revenir sur ses engagements. Le projet présenté aux Cannois en 2014 reste inchangé, malgré les tenailles financières qui se resserrent sur la commune. Au premier rang desquelles les décisions de l’État (pertes de recettes et charges nouvelles) qui pèsent lourdement sur les finances cannoises avec un manque à gagner de plus de 50 millions d’euros dans les caisses communales.

Pour autant, l’orthodoxie financière que s’impose la mairie de Cannes depuis plus de deux ans lui permet de poursuivre son désendettement. Avec un million d’euros supplémentaire en 2017, le total de la baisse de la dette atteindra 35 millions d’euros entre 2014 et fin 2017.

25 millions d’euros économisés d’ici 2020

Un résultat « remarquable » selon le premier magistrat. « Nous avons su digérer les ponctions supplémentaires de l’État, faire face aux conséquences des intempéries, financer notre politique en matière de lutte contre le terrorisme… »

2017 sera porteuse de nouvelles économies avec la reprise en interne de prestations, des renégociations de contrats, la baisse des effectifs, du parc automobile, donc de la consommation de carburant… Là encore, David Lisnard ne dévie pas de ses objectifs et annonce une économie de gestion de l’ordre de 25 millions d’euros d’ici 2020.

Taux communaux d’impôts : 0 % d’augmentation

À l’occasion de la présentation du rapport d’orientations budgétaires, l’édile a également réaffirmé ses engagements, tenus en 2016 et assurés pour 2017 : « Pas d'augmentation des taux communaux des impôts locaux, pas de modification des abattements et aucun impôt nouveau ».

« Pour autant, les projets du mandat se concrétisent, à hauteur de 47 millions d’euros d’investissements réalisés en 2016 dans les quartiers de Cannes. »

Investissements : projets tenus !

Les travaux structurants annoncés, seront lancés, comme prévus, en 2017 : rénovation du Groupe scolaire René Goscinny, embellissement du centre de la Bocca, requalification et élargissement du haut boulevard de la République, aménagement du secteur nord de la voie ferrée, aménagement d’itinéraires cyclables, poursuite du projet Boccacabana (secteur Jean Hibert), requalification de la RD 9 (avenue Jourdan), rénovation du stade Maurice Chevalier…

La défense quotidienne du contribuable Cannois, qui passe par une gestion saine et une prudence budgétaire responsable, a été récemment récompensée par la Direction Départementale des Finances Publiques qui a attribué à la Ville de Cannes la note de 17,76/20 pour la qualité de ses comptes. C’est deux points de plus que la moyenne du département…