Cannes : les policiers municipaux mieux équipés

N° 2016-1616. Ces numéros sont loin d’être anodins. Il s’agit du décret publié au Journal officiel le 28 novembre 2016 qui concerne les conditions d’armement des agents de la police municipale.

Un sujet défendu par le maire de Cannes depuis son élection en 2014, auprès du ministre de l’Intérieur. Les demandes, maintes fois réitérées, de David Lisnard, par courriers et lors de ses rencontres à Paris et à Cannes avec, à l’époque, Bernard Cazeneuve, ont ainsi porté leurs fruits.

Nouvel armement : Cannes, première ville de France

Prochainement, la Police municipale de Cannes sera la première à se doter de ces matériels. « Nous avons changé d’époque. La nature des risques a évolué et les policiers, qu’ils soient nationaux ou municipaux, sont confrontés, sur le terrain, à une délinquance plus violente et lourdement armée que par le passé. La menace terroriste renforce ce constat », a réagi le premier magistrat cannois.

Depuis plus de deux ans, l’édile a consacré son action, en matière de sécurité, «  à renforcer et moderniser, dans le cadre de la loi, les moyens matériels mis à la disposition des agents de la police municipale » : équipement en système de rechargement rapide des armes (speed loaders), gilet pare-balle individuel pour chaque policier et gilet pare-balle d’armes de guerre pour les missions les plus sensibles, nouvelles lampes torches plus performantes, achat de 170 mètres de herses...

« Cinq fois plus de séances de tirs que le nombre prescrit »

Côté armement, les policiers cannois sont désormais autorisés à porter les mêmes pistolets automatiques que les forces de l’Etat. Une décision « légitime » selon David Lisnard, « à plus forte raison quand la mairie de Cannes finance pour ses policiers cinq fois plus de séances de tirs que le nombre prescrit, avec 200 à 250 cartouches tirées chaque année par agent ‑ la loi soumet les agents municipaux et nationaux au même nombre d’entraînements au tir, soit 50 cartouches par an et par agent ‑ afin de les aguerrir au maniement des armes en toute circonstance, et que l’expérience montre régulièrement que les policiers municipaux sont les premiers à intervenir sur des scènes de violence : agression, vol, braquage, etc. »

Dès les prochaines semaines

Le premier magistrat, dans sa volonté de sécurisation maximale de l’espace public, a décidé d’anticiper cette évolution réglementaire. « La mairie de Cannes s’est rapprochée de son fournisseur dès la fin de l’été afin d’accélérer la commande désormais possible de 200 révolvers automatiques 9 mm qui seront livrés dans les prochaines semaines, a-t’ il expliqué. Cannes sera ainsi la première ville de France à doter sa police municipale d’un armement aussi moderne pour la sécurité des habitants, des touristes et des agents eux-mêmes, en plus des matériels dernière génération déjà acquis ».

Le maire de Cannes et l’ancien ministre de l’Intérieur se sont rencontrés à plusieurs reprises, ici en avril dernier à l’occasion de la préparation du Festival de Cannes.
Le maire de Cannes et l’ancien ministre de l’Intérieur se sont rencontrés à plusieurs reprises, ici en avril dernier à l’occasion de la préparation du Festival de Cannes.

David Lisnard a également tenu à adresser ses remerciements à Bernard Cazeneuve suite à « cette initiative qui s’inscrit dans l’aboutissement de mes interventions et de nos rencontres pour une modernisation du statut des policiers municipaux. Il faut aller encore plus loin au regard des missions effectuées sur le terrain et du nouveau contexte sécuritaire marqué par la menace terroriste. »